Les réseaux sociaux donnent un statut aux réfugiés

Par 29 mai 2009
Mots-clés : Smart city

La Croix-Rouge investit ces sites pour sensibiliser les individus sur la cause des réfugiés : elle propose aux internautes de répandre le buzz via leur profil.

Pour une association, mener une campagne de sensibilisation efficace ne passe plus par le démarchage ou l'affichage publicitaire traditionnelle. La Croix-Rouge britannique l'a bien compris : à l'occasion de la Semaine pour les réfugiés, elle mise sur le pouvoir de diffusion des médias sociaux en proposant aux internautes d'afficher sur leurs statuts, leurs photos de profil, leur signature ou encore la page d'accueil de leur blog un message de soutien à la campagne. Celle-ci, baptisée "Look beyond the label", propose une vignette à télécharger à la place de sa photo de profil Facebook, Bebo ou encore Twitter. Mais aussi une signature toute faite à mettre en bas de ses courriels.
Donner une identité à un groupe
Les internautes qui le souhaitent peuvent aussi rejoindre le groupe "Refugee Week" sur Facebook. "Internet et les outils sociaux en ligne sont cette année au cœur de la campagne pour la Semaine des réfugiés", confirme ainsi Dorothea Arndt, responsable du pôle Médias britannique. Pourquoi investir les supports qui définissent l'identité des internautes ? Parce que justement la Croix-Rouge dénonce le fait que les réfugiés sont souvent considérés comme un groupe et non plus comme des individus. Par cette campagne, elle demande du coup aux membres de ces réseaux de "sacrifier" le temps d'une semaine leur identité numérique.
Campagnes par mail, vidéos...
Ce, en adoptant le label uniforme préparé pour l'occasion. Pour sensibiliser un maximum de personnes, la Croix Rouge s'apprête à diffuser une campagne de marketing par mail. Elle compte aussi sur le programme Red Recruits, qui rassemble de jeunes volontaires déjà présents sur les médias sociaux et chargés de sensibiliser leurs contacts. En marge de cet appel à la communauté, l'organisation dispose d'un site sur lequel il est possible de visionner une vidéo sur la situation de réfugiés qu'elle a aidés. Elle réalisera également des sondages pour connaître l'attitude du public sur le statut des réfugiés.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas