Les réseaux sociaux, plus outils d'aide à la décision que de recrutement direct

Par 10 décembre 2012 Laisser un commentaire
Emploi et réseaux sociaux

Les sites de réseautage professionnel sont globalement très fréquentés des candidats et des entreprises. Mais ils sont surtout utilisés pour rechercher des informations sur des personnes et des employeurs déjà en contact par d'autres biais.

Réseaux sociaux et recrutement. Le sujet est souvent débattu. Qu'en est-il des chiffres, notamment en France ? Pour apporter ces précisions, RégionsJob a publié la troisième édition de son étude "Emploi et Réseaux sociaux". Selon celle-ci, si désormais employeurs comme candidats sont très présents sur ces canaux, ils ne les utilisent encore que de manière secondaire pour y trouver un emploi ou un candidat. Le rapport, mené auprès plus de 8000 postulants et 490 recruteurs,  explique que 76% des candidats disposent d’un profil professionnel en ligne ; et que 58% se disent des internautes confirmés. 53% des entreprises sont également présentes sur au moins un site social, et près de 70% des recruteurs se disent moyennement matures ou confirmés sur le sujet. Mais seulement 35% des candidats ont utilisé les réseaux pour la recherche d’un emploi, et une légère majorité (53%) des recruteurs ont affirmé passer par ces plateformes ; des chiffres bien loin des traditionnels jobboards et candidatures spontanées.

Pourquoi un tel constat ?

L’étude rapporte que seuls 37% des entreprises ont recruté une personne par le biais de ces canaux. Pour les analystes, l’une des explications est la trop grande différence entre profils présents sur les réseaux, et ceux recherchés par les entreprises sur ces plateformes. En effet, les recruteurs veulent utiliser ces outils pour trouver des profils qu’ils ne peuvent obtenir par les moyens traditionnels cités ci-dessus. Les profils de commerciaux sont très recherchés par les entreprises, pourtant les réseaux sociaux ne leur permettent pas d’accéder à l’ensemble de profils de candidats potentiels. Seulement 13% des commerciaux seraient réellement présents sur les réseaux sociaux. Une situation que les recruteurs rencontrent également pour les postes d’ingénieurs (9%), ainsi que dans le domaine de l’informatique (8%).

Une utilisation peu variée

Dès lors, à quoi peuvent servir les réseaux sociaux, pour les personnes en recherche d’emploi  ainsi que pour les entreprises ? Principalement, à rechercher des informations. 95% des recruteurs s’en servent pour du sourcing RH, c’est-à-dire obtenir de nombreuses informations sur le profil professionnel d’une personne, disponible en ligne. Une statistique qui s’inscrit dans le réflexe de "googlisation" des recruteurs vis-à-vis d’un candidat, une habitude en hausse depuis 2010 (36% contre 68% aujourd’hui, ndlr).  Autre constat de l’étude, les échanges entre recruteurs et candidats restent rares. 69% des candidats interrogés ont affirmé ne jamais avoir eu de discussion d’ordre professionnel via Internet, avec des entreprises. Cependant, pour les candidats qui entretiennent des conversations, les réseaux sociaux professionnels restent à 75% les canaux principaux (Linkedin et Viadeo confondus, ndlr).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas