Reservoir veut simplifier l'existence d'écosystèmes européens dans les nuages

Par 07 décembre 2011 Laisser un commentaire
cloud europe pme

Afin d'encourager la multiplication des hébergeurs de solutions cloud européennes, le projet propose une solution open source qui pourrait s'avérer profitable pour les petites entreprises.

Pour créer un écosystème cloud européen, des services adaptés et performants doivent être mis en place par des acteurs continentaux et nationaux. Tel est en substance ce que souhaite réaliser le projet Reservoir, issu d'un partenariat entre plusieurs universités et entreprises en Europe et Israël. Celui-ci propose un package opérationnel de logiciels open source, reposant majoritairement sur la solution OpenNebula. Cet ensemble de programmes donnerait la possibilité à des hébergeurs européens de devenir opérateurs de services dans les nuages de type IaaS (Infrastructure as a Service) à moindre coûts, afin de pouvoir rattraper leur retard sur les fournisseurs d'espaces américains comme Amazon et Google et devenir plus compétitifs.

Une technologie adaptable et peu coûteuse

L'initiative Reservoir s'appuie ainsi sur une plate-forme comprenant des outils d'administration et des techniques permettant de déployer rapidement l'application. Le projet a également été développé en étroite collaboration avec l'European Network and Information Security Agencey (ENISA) pour répondre au mieux à toutes les problématiques sécuritaires. "Mais le principal avantage du projet, c'est l'open source. A l'heure actuelle, les hébergeurs européens sont obligés d'acheter des licences VMware extrêmement coûteuses", explique Guillaume Plouin, responsable de l'offre cloud chez OCTO Technology, pour L'Atelier. Reservoir espère, par le biais de technologies peu coûteuses, imposer un standard européen autorisant la mise en place d'une sorte de cloud fédéré, permettant de faire migrer très facilement les données entre plusieurs espaces de stockage dans les nuages et plusieurs fournisseurs.

Le cloud, l'avenir des PME

Surtout l'apparition de nouveaux acteurs devrait être bénéfiques, notamment pour les PME. "Le cloud représente une opportunité importante pour ces entreprises, cela peut leur permettre d'accéder à des outils et des compétences qu'elles ne pourraient jamais se payer autrement", continue Guillaume Plouin. "Avec l'apparition d'hébergeurs locaux, les PME pourront faire jouer la concurrence pour avoir le meilleur service possible". Ainsi, les solutions proposées sont entièrement basées sur le principe du "Pay As You Go" : on ne dépense de l'argent que pour ce dont on a réellement besoin, idéal pour des sociétés réduites. La demande des PME européennes pour accéder à des fournisseurs locaux est très forte également pour des questions d'ordre juridique (quel droit appliquer lorsqu'un litige survient avec un hébergeur situé aux Etats-Unis, possible collusion entre l'état américain et certains acteurs du marché...).

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas