Les responsables technologiques doivent miser sur le web social et le cloud

Par 04 janvier 2011
hommes qui s'accordent sur un projet

Alors que certains départements de l'entreprise sont déjà passés à des solutions de collaboration, ou utilisent applications mobiles et dans les nuages, le secteur informatique doit reprendre la main et investir dans ces technologies.

Si les entreprises ont été plutôt lentes ces dernières années à adopter des technologies liées à la collaboration, au mobile ou encore à l'informatique dans les nuages, voilà qui devrait changer cette année, rappelle Info-Tech Research Group dans une étude dédiée aux six solutions que les départements technologiques ne doivent pas négliger. Cela à un moment où les entreprises commencent à renouer avec les investissements, et à s'intéresser à des outils considérés désormais comme mâtures. "Maintenir le statu quo dû à la crise n'est plus une option pour le secteur technologique", souligne ainsi Andy Woyzbun, analyste pour le cabinet. Selon celui-ci, les médias sociaux sont ainsi le premier domaine sur lequel les responsables technologiques doivent miser. Cela notamment parce que les départements marketing des entreprises ont souvent déjà commencé à adopter de tels outils, pour rallier plus facilement prospects et consommateurs.

Assurer la sécurité des données

Des plates-formes sociales sont aussi utilisées en interne, afin d'améliorer la collaboration et la productivité des salariés. D'où la nécessité pour les responsables technologiques de mettre au point des politiques permettant d'assurer la sécurité et l'intégrité des données qui y circulent. Autre domaine sur lequel ils doivent investir : celui des applications mobiles. Là encore, souligne Info-Tech Research, les départements marketing ont souvent déjà intégré le mobile à leur stratégie. Cela en faisant appel à des développeurs externes, en raison du manque d'expertise en matière de création d'applications en interne. Troisième secteur à ne pas négliger : l'informatique dans les nuages.

Cloud computing, virtualisation, outils d'analyse

Pour les décideurs, passer au cloud computing est vu comme une décision business plus que technologique. Notamment parce qu'il promet de profiter de plus de services IT à moindre prix. Du coup, note le cabinet, les solutions dans les nuages deviendront le point de référence pour évaluer le coût et la qualité des services proposés en interne par le secteur technologique. Selon Info-Tech Research, les responsables IT doivent aussi s'intéresser aux outils d'analyse - afin de trouver des applications permettant de répondre aux besoins des collaborateurs sans investir dans des solutions complètes de Business Intelligence - à ceux de virtualisation du bureau, et de gestion du contenu.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas