Les restaurants, producteurs autonomes d'énergie graisseuse

Par 07 janvier 2009 1 commentaire

Première mondiale (selon le fournisseur). Owl Power Company commercialise Vegawatt, un système de cogénération destiné aux entreprises de restauration. Celui-ci permet à ses utilisateurs de recycler leurs propres huiles de cuisson en carburant. L'innovation n'est pas dans l'utilisation de ce carburant, mais dans ce système tout en un autonome. Le fonctionnement est simple : les huiles végétales sont versées dans une machine de la taille d'un réfrigérateur. Elles subissent alors quatre cycles qui les rendent propres à la combustion.

L'énergie produite est réintroduite dans le circuit électrique du client, et le processus produit également assez de chaleur pour chauffer de l'eau. Le fabricant estime que son système fournit entre 10 et 25% de l'électricité. Le tout est d'avoir suffisamment de friteuses pour alimenter la machine : trois seraient un bon nombre. Autre avantage, selon Owl Power : les restaurants devaient jusqu'à maintenant payer pour faire enlever leurs huiles. Ou au mieux, crise pétrolière oblige, étaient payés de 0,1 à 0,25 dollars par gallon (3,7 litres). Vegawat reviendrait à monétiser ces mêmes huiles au prix de 2,55 dollars. Premier client : un spécialiste des fruits de mer à Salem, qui utilise le produit depuis décembre.

Haut de page

1 Commentaire

[...] : Parenthèses de l’Atelier, Owl Power [...]

Soumis par Manger des frites, ça fera de l’énergie pour le restau (non vérifié) - le 08 janvier 2009 à 09h51

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas