Restauration : WeChat remplace les serveurs en Chine

Par 05 février 2016
Mots-clés : Digital Working, wechat, Asie
Trois personnes commandent leur repas au restaurant avec leur smartphone

Le poste de serveur est désormais menacé par des applications mobiles. En Chine, un restaurateur a remplacé une partie de ses employés par WeChat.

Tous les employés ne sont pas égaux devant la menace d’être remplacés par des robots. Si les ouvriers chinois risquent de voir leur travail automatisé, les serveurs ne se savaient probablement pas concernés. C’est pourtant le cas dans ce restaurant pékinois de nouilles chinoises nommé Renrenxiang. Lorsque les clients arrivent, personne ne les accueille, ne les place ou ne prend leur commande. Les serveurs ont tout bonnement été supprimés et remplacés par… le smartphone.

Le restaurant a sa propre application mobile disponible via WeChat. L’application de messagerie instantanée la plus populaire du pays permet aux consommateurs de choisir leur repas et de commander leurs plats. Ils peuvent le faire une fois installés ou même avant d’arriver. Le paiement s’effectue également à travers l’application. Ensuite, ils doivent attendre que leur numéro soit appelé pour aller chercher leur plateau au comptoir. Les seuls salariés du restaurant se trouvent en effet en cuisine.

Le CEO de l’entreprise, Liu Zheng, explique que cela lui permet de réduire ses frais et de se concentrer sur le goût et la qualité de la nourriture. Il espère même parvenir à se passer de ses chefs. En attendant, il utilise l’application pour collecter des données sur ses clients, comme leur âge, et leurs préférences pour améliorer la stratégie marketing.

Aux Etats-Unis, le secteur de la restauration représente 14 millions de personnes en 2015, parmi lesquels des employés qui pourraient potentiellement perdre leur emploi si ce type de procédé se généralise. Encore faut-il pour cela accepter de se priver du service et de l’interaction humaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas