Résultats de l’étude conjointe Mondus/IDC.

Par 24 septembre 2001
Mots-clés : Future of Retail

Après avoir mené en octobre 2000 une première étude, mondus et IDC ont mis au point un indicateur permettant d’analyser les comportements d’achat des PME/PMI face au développement des technologies I...

Après avoir mené en octobre 2000 une première étude, mondus et IDC ont mis
au point un indicateur permettant d’analyser les comportements d’achat des
PME/PMI face au développement des technologies Internet et plus
particulièrement des places de marché électroniques.
Selon l’enquête menée en juin 2001 auprès de 200 entreprises françaises de
10 à 500 salariés disposant d’une connexion Internet ayant déjà achetées
ou prévoyant d’acheter sur Internet, 60 % des entreprises ont d’ores et
déjà mis une politique d’achats en place au sein de l’entreprise, tandis
que 38 % envisagent de le faire dans les prochains mois.
13,2 % des entreprises interrogées ont déjà acheté en ligne, alors que
26,5 % prévoient de le faire d’ici la fin 2001.
78 % des entreprises déclarent que les personnes en charge
traditionnellement des achats de biens et services de fonctionnement au
sein de leur société sont aussi habilitées à effectuer les achats par
Internet.
La direction générale prend en charge les achats dans 9 % des entreprises
interrogées, le service comptabilité/finance dans 5 % et le département
Administration/gestion dans 4 % des PME. Dans 13 % des PME interrogées,
les achats de fonctionnement réalisés par Internet ne sont pas centralisés
au sein d’un département spécifique, chacun des employés pouvant traiter
une demande en fonction de ses besoins.
71 % des entreprises utilisant aujourd’hui Internet dans le cadre de leur
politique d’achat de biens et de services de fonctionnement passent leurs
commandes directement sur le site mis en place par les fabricants.
Toutefois, 20 % des entreprises ont utilisé les places de marché
électroniques au cours du premier semestre 2001, contre 7 % seulement des
entreprises interrogées en octobre 2000.
Parallèlement, 16 % des PME/PMI prévoyant d’utiliser Internet comme canal
d’achat dans les six prochains mois, affirment qu’elles réaliseront une
partie de leurs achats de fonctionnement via des places de marché
électroniques.
Selon l’enquête, le montant des achats générés via Internet au 1er
semestre 2001 dépasse 50 000 F pour près d’un tiers des PME interrogées,
soit une moyenne par trimestre de 25 000 F. 27 % des entreprises
interrogées fin 2000 avaient commandé pour plus de 15 000 F en biens et
services de fonctionnement au 3ème trimestre 2000.
La grande accessibilité à l’information produit est, selon les PME
interrogées, l’un des avantages majeurs des places de marché
électroniques. Les entreprises souhaitant se tourner vers les places de
marché électroniques mettent également en avant le gain de temps (64 %) et
la diminution des coûts d’achat due à une mise en concurrence plus
importante des fournisseurs (62 %).
Toutefois, bien qu’elles aient une bonne visibilité des avantages procurés
par les places de marché électroniques, les PME/PMI sont encore très
sensibles aux questions liées à la sécurité des transactions (78 % des
entreprises utilisatrices d’Internet, 68 % des non utilisatrices) et à la
confidentialité des informations (69 % des entreprises utilisatrices ou
non d’Internet). Le faible niveau de services annexes fournis par les
places de marché électroniques freine également les PME/PMI. Leurs
attentes en termes de services reposent essentiellement sur des services
d’aide à la prise de décision et d’accompagnement (informations produits,
suivi des commandes en ligne et services d’assistance).
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 25/09/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas