Résultats de la première étude sur les Wapernautes.

Par 26 juin 2000
Mots-clés : Digital Working

Selon une étude menée conjointement par ToTeam, l'IFOP et le fournisseur de la plate-forme technique, Internet Telecom, 88 % de la population interrogée a entendu parler de l'arrivée de l'Internet s...

Selon une étude menée conjointement par ToTeam, l'IFOP et le fournisseur
de la plate-forme technique, Internet Telecom, 88 % de la population
interrogée a entendu parler de l'arrivée de l'Internet sur le téléphone
mobile. 34 % identifient le WAP comme le protocole d'accès permettant
d'accéder à Internet sur son téléphone mobile.
La taille de l'écran, la saisie de texte ou la navigation des pages Wap ne
soulèvent aucune difficulté particulière. Seul le temps de connexion
initial est perçu comme un peu long.
La réservation et horaires de transports, les emails et l'accès aux
comptes bancaires sont les trois utilisations les plus prisées pour
l'application Wap.
10 % des personnes interrogées envisagent déjà d'effectuer un achat sur le
téléphonie mobile. 62 % s'attend à trouver de la publicité sur les
services, sur la page de connexion initiale ou les temps de chargement
entre les pages. Mais seuls 15 % y sont favorables s'il n'y a aucune
réduction significative promise des coûts de communication.
5 % envisager d'acheter un téléphone WAP dans les six prochains mois, mais
ne souhaite pas dépasser pour cet achat le seuil de 1 000 F.
Si les internautes se montrent plus critiques à la prise en main et à
l'usage du WAP, 50 % des néophytes, ni internautes, ni équipés de mobile,
se laissent séduire après 20 minutes d'utilisation.
(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 27/06/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas