Résultats en hausse pour Liberty Surf Group

Par 06 février 2003 5 commentaires
Mots-clés : Digital Working, Europe

Liberty Surf Group (Tiscali France), détenue à hauteur de 94,5 % par Tiscali S.p.A, regroupe l’ensemble des activités grand public (accès et média Internet, cartes téléphoniques prépayées ...

Liberty Surf Group (Tiscali France), détenue à hauteur de 94,5 % par Tiscali S.p.A, regroupe l’ensemble des activités grand public (accès et média Internet, cartes téléphoniques prépayées) et services à destination des entreprises (voix, accès Internet et hébergement dédié) de Tiscali en France. Liberty Surf Group a réalisé en 2002 un chiffre d’affaires de 170,609 millions d’euros, en hausse de 54 % par rapport à 2001. En trois ans, le chiffre d’affaires a quasiment triplé. L’EBITDA atteint - 0,7 million d’euros, proche de l’équilibre en 2002, contre - 62 millions en 2001. La perte nette atteint 20 millions d’euros, contre une perte nette en 2001 de 494,8 millions d’euros. La progression de ces résultats est due à un revenu par abonné accru, une optimisation des offres proposées et la poursuite des investissements réseaux permettant de maîtriser au mieux les coûts. La marque Tiscali s’est installée en un an sur le marché français : + 172 % de taux de notoriété assistée auprès des internautes entre janvier 2002 et janvier 2003 (source TN Sofres). (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 06/02/2003)

Haut de page

5 Commentaires

"Cependant c’est à travers Alibaba, numero 1 du commerce en ligne et détenu à 39% par Yahoo!, que Microsoft tente de développer son activité de commerce en ligne."

Une petite précision sur la volonté d'alibaba de faire sortir Yahoo de son capital aurait été la bienvenue

Soumis par vinya (non vérifié) - le 09 avril 2008 à 07h20

J'adore votre blog l'Atelier car avec tout ce qui passe en Asie c'est dur à suivre. Merci pour votre travail de veille.

Soumis par Vincent (non vérifié) - le 14 avril 2008 à 04h14

Merci pour votre précision tout a fait juste. Alibaba, relativement discrêt, essaie de mettre en place une stratégie de désengagement. D'autant qu'il n'a pas fait de la marque Yahoo Chine la pierre angulaire de son développement. L'attrait de Microsoft envers Yahoo pour le controle de la publicité en ligne trouve sa réponse chez Alibaba avec le lancement de sa plateforme publicitaire Alimama.

D'où une question qui reste entière. "Que vaudra Yahoo China sans Alibaba ?"

Soumis par admin - le 14 avril 2008 à 10h34

Monsieur,

mon dernier commentaire à été supprimé sans la moindre explication.
Puis-je en connaitre la raison ainsi que les protocoles de posting sur votre site ?

Soumis par vinya (non vérifié) - le 18 avril 2008 à 07h25

Bonjour,

Le système anti-spams en place sur le blog semble avoir classé votre message dans la catégorie spam. Nous en recevons parfois des centaines par jour, particulièrement en ce moment...
Nous venons de vous envoyer un email mais d'ores et déjà, recevez nos excuses pour ce dysfonctionnement indépendant de notre volonté.

Vos commentaires étant appréciés ici je vous encourage donc à continuer.

Bien à vous
Patrice Nordey

Soumis par admin - le 18 avril 2008 à 12h36

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas