Résultats : IBM profite des effets de change et de la bonne santé des services

Par 19 janvier 2005

IBM vient d'impressionner les analystes en annonçant au titre de son quatrième trimestre 2004 un bénéfice bien au-delà de leurs prévisions : 3,1 milliards de dollars, contre 2,71 milliards annoncés un...

IBM vient d'impressionner les analystes en annonçant au titre de son quatrième trimestre 2004 un bénéfice bien au-delà de leurs prévisions : 3,1 milliards de dollars , contre 2,71 milliards annoncés un an plus tôt. Soit une progression de 14 % en un an. Du côté des ventes, IBM a engrangé ces trois derniers mois 27,7 milliards de dollars contre 25,9 milliards de dollars au dernier trimestre 2003.

Globalement, il faut dire que Big Blue a profité de la baisse du dollar, qui a eu un effet positif sur la conversion en monnaie US des ventes réalisées hors des Etats-Unis. Selon les analystes, la croissance du chiffre d'affaires ne serait que de 3 % sur un an, une fois les effets de change annulés.

En ce qui concerne les diverses activités du groupe, il faut noter que les services ont joué un rôle primordial en rapportant près de la moitié des ventes et en progressant de 10 % par rapport au dernier trimestre 2003 à 14,7 milliards de dollars. La branche matériel a quant à elle vu son chiffre d'affaires progresser de 4 %, à 9,5 milliards de dollars.

Enfin, la division PC cédée au chinois Lenovo en décembre dernier a progressé de 2 % au dernier trimestre avec des ventes atteignant les 3,5 milliards de dollars.

Sur la totalité de l'exercice 2004 , IBM a publié un chiffre d'affaires de 96,5 millions de dollars . Qu'en sera-t-il en 2005, maintenant que le groupe est débarrassé de sa division des ordinateurs personnels ? La direction d'IBM entrevoit une progression cette année du marché mondial comprise entre 4 et 6 %. Dans ce contexte, Big Blue devrait bien tenir son rang puisque les analystes tablent en 2005 sur une hausse de 5,5 % de son chiffre d'affaires consolidé.

(Atelier groupe BNP Paribas - 19/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas