Résultats : Sony... Amazon... ST Microelectronics... Infineon...

Par 27 avril 2005
Mots-clés : Smart city

Sony - L'électronique n'a pas très bien marché ces derniers temps pour Sony. Heureusement, ses mauvais résultats ont été contrebalancés par ceux des divisions cinéma et musique. Sur son exercice...

Sony - L'électronique n'a pas très bien marché ces derniers temps pour Sony. Heureusement, ses mauvais résultats ont été contrebalancés par ceux des divisions cinéma et musique. Sur son exercice 2004-2005, le groupe nippon a ainsi dégagé un bénéfice net de 1,5 milliard de dollars, en hausse de 85 % sur un an. Côté chiffre d'affaires, Sony a quelque peu déçu avec un chiffre d'affaires en repli de 4,5 %, à 67 milliards de dollars. Il est tout de même parvenu à rassurer le marché avec de fortes prévisions : Sony table ainsi sur une hausse de 4 % de ses ventes sur l'exercice ouvert début avril.

Amazon - Pour augmenter ses ventes, Amazon a joué sur les promotions, et notamment sur la gratuité des frais d'envoi à ses clients. Résultats pour le premier trimestre 2005 : le cybermarchand affiche un chiffre d'affaires en hausse de 24 %, à 1,90 milliard de dollars, tandis que son bénéfice net a baissé de 111 millions de dollars l'an passé à 78 millions ces trois derniers mois.

ST Microelectronics - Le fabricant de semi-conducteurs est repassé dans le rouge au premier trimestre de son exercice 2005. Le franco-italien a dégagé une perte nette de 31 millions de dollars, contre un bénéfice net de 77 millions l'an passé. ST Microelectronics a ainsi souffert de la baisse des prix qui a affecté le marché des mémoires flash et de stocks élevés. Côté chiffre d'affaires, le fabricant a enregistré une hausse de 2,6 %, à 2,08 milliards de dollars.

Infineon - Le fabricant allemand de semi-conducteur Infineon souffre des mêmes plaies que son concurrent ST Microelectronics. Il a fortement déçu le marché avec une perte nette sur le deuxième trimestre de son exercice 2004-2005 à 114 millions d'euros, alors qu'il avait dégagé un bénéfice net de 39 millions d'euros un an plus tôt. Son chiffre d'affaires s'est établi à 1,6 milliard d'euros, sans surprise. Pour le reste de l'exercice, le fabricant allemand ne s'est pas montré très optimiste: il a même affirmé ne pas s'attendre à une reprise de la demande avant la fin 2005...

(Atelier groupe BNP Paribas - 27/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas