Résultats : Sony Ericsson triple son bénéfice tandis que Nokia poursuit sa dégringolade

Par 14 octobre 2004
Mots-clés : Smart city

Sony Ericsson peut être fier de ses téléphones équipés d’appareils photos. Ce sont eux qui ont tiré les résultats de la coentreprise formée par le japonais Sony et le suédois Ericsson et lui ont...

Sony Ericsson peut être fier de ses téléphones équipés d’appareils photos. Ce sont eux qui ont tiré les résultats de la coentreprise formée par le japonais Sony et le suédois Ericsson et lui ont permis de battre les prévisions des analystes.

Le chiffre d’affaires de Sony Ericsson a atteint 1,68 milliard d’euros, contre 1,3 milliard au troisième trimestre 2003, avec 10,7 millions de téléphones portables vendus entre juillet et septembre. Côté bénéfice avant impôt, le fabricant affiche 136 millions d’euros contre 97 millions d’euros un an plus tôt. Sur le trimestre, Sony Ericsson est parvenu à totaliser une part de marché de 7 % à l’international.

Du côté de Nokia, les résultats ne sont plus vraiment une occasion de se réjouir. Le numéro un a changé de cap il y a quelques mois, en comblant un manque d’appareils de milieu de gamme et d’appareils à clapets très prisés par les consommateurs. Le résultat de ce tournant se fait déjà sentir sur les résultats trimestriels du Finlandais, qui voit son bénéfice par action en baisse de 18 % par rapport à l’an dernier, à 0,14 euro.

Du côté du chiffre d’affaires, Nokia publie des résultats meilleurs que prévus : ses ventes s’établissent à 6,94 milliards d’euros, en hausse – seulement – de 1 % par rapport au troisième trimestre 2003. Quant aux prévisions tant attendues du dernier trimestre 2004, Nokia n’a pas été particulièrement rassurant puisqu’il a annoncé que ses ventes afficheraient un recul compris entre 2,2 et 4,5 %...

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas