Retinal Display fait basculer l'image numérique dans la troisième

Par 15 décembre 1997
Mots-clés : Smart city

dimension. Le système de cette société située dans la Silicon Valley, léger et compact, permet à l'utilisateur de plonger dans l'image, grâce à un casque de visualisation posé sur sa tête. A la di...

dimension.
Le système de cette société située dans la Silicon Valley, léger et
compact, permet à l'utilisateur de plonger dans l'image, grâce à un casque
de visualisation posé sur sa tête. A la différence des quelques
dispositifs existants déjà, chers et peu performants, le système de
Retinal Display sera bientôt commercialisé par Philips et des industriels
japonais pour 800 dollars (plusieurs milliers de dollars pour les autres
systèmes). Les écrans à cristaux liquides du casque (un devant chaque
oeil) seront prochainement remplacés par un système de projection
holographique inscrivant directement l'image sur la rétine de
l'utilisateur. Mike Adams, le vice-président de Retinal Display promet "ca
sera prêt dans deux ans".
Motion Factory, de son côté, met un peu d'intelligence dans les jeux
informatiques. Disponibles depuis quelques semaines, ses logiciels vont
permettre aux créateurs de jeux vidéo de donner à leurs acteurs numériques
une certaine "intelligence", de les doter de comportements donnés et de
les faire interagir en temps réel avec les joueurs.
Tous ces produits, qu'ils soient de Motion Factory ou de Retinal Displays
ouvrent la voie à de nouvelles formes d'exploration de l'Internet. Ainsi
un site Web serait un continuum d'informations à parcourir quasi
physiquement.
(Libération - 13/14/12/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas