Retour sur le « boom » du e-commerce pendant les fêtes de fin d'année aux Etats-Unis

Par 07 janvier 2004

La direction d'Amazon a bien résumé la saison des fêtes de fin d'année 2003 pour l'e-commerce, en évoquant une « saison des fêtes la plus active jamais enregistrée ». C'est plus particulièrement ...

La direction d’Amazon a bien résumé la saison des fêtes de fin d’année 2003 pour l’e-commerce, en évoquant une « saison des fêtes la plus active jamais enregistrée ». C’est plus particulièrement aux Etats-Unis que les ventes en ligne ont dépassé toutes les espérances des cyber-marchands, à hauteur de 18,5 milliards de dollars (hors achats de voyages en ligne) contre 13,7 milliards à la même époque en 2002, selon une étude menée par Goldman Sachs & Co, Harris Interactive et Nielsen/NetRatings.

Les consommateurs américains ont ainsi dépensé 200 millions de dollars par jour en novembre et décembre ! Une performance qui amène le total des dépenses de l’année 2003 à un seuil record de 52 milliards de dollars, en hausse de 22 % par rapport à 2002. Quels produits sont les grands bénéficiaires de ces résultats 2003 ? L’électronique grand public et le matériel informatique, qui après trois années de déclin ou de faible croissance devraient encore progresser de 5 % en 2004.

En dépit de toutes ces prévisions optimistes, les analystes parlent d’une croissance du e-commerce quelque peu bridée par les inégalités sociales aux Etats-Unis. S’il est clair que les américains connectés ont intégré le web à leur quotidien, la fracture numérique reste une réalité. Selon une enquête de la Réserve fédérale de San Francisco (Fed), les foyers au revenu mensuel de moins de 2.000 dollars ne sont que 30 % à utiliser un PC familial, contre 80 % des familles gagnant plus de 6.000 dollars par mois.

Des disparités qui devraient progressivement s’amenuiser avec les années. Le cabinet Pew Internet estime tout de même qu’il faudra « au moins 10 ans, ou peut-être 15 ou 20 » avant que l’Internet n’enregistre un taux de pénétration comparable à celui de la télévision aux Etats-Unis (98 %).

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/01/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas