La RFID est un gage d'efficacité pour le secteur de la santé

Par 26 juillet 2007 1 commentaire

L'indentification radio s'installe dans le secteur médical. Selon Kalorama Information, le marché devrait représenter 3,1 milliards de dollars en 2012. Mais certains aspects doivent encore être éclaircis pour accélérer son adoption...

L'indentification radio s'installe dans le secteur médical. Selon Kalorama Information, le marché devrait représenter 3,1 milliards de dollars en 2012. Mais certains aspects doivent encore être éclaircis pour accélérer son adoption.
 
Recourir aux systèmes RFID au sein du marché pharmaceutique permet plus de mobilité, une meilleure gestion des données. Sans compter une plus grande efficacité en termes de lecture et d'identification, et un suivi en temps réel des patients et de leur médication. C'est en tous cas ce qu'estime le cabinet Kalorama Information, qui publie une étude à ce sujet. "La RFID a la possibilité de transformer les services de santé", explique Steven Heffner, éditeur exécutif de Kalorama Information. Et d'ajouter: "La nécessité d'améliorer l'efficacité du système tout en baissant les coûts représente le facteur majeur d'adoption de la RFID dans le secteur".
 
Un marché prometteur
 
Pour le moment, l'intérêt pour les systèmes d'identification par radiofréquence est encore balbutiant dans le secteur de la santé. Mais selon le rapport, baptisé RFID Opportunities in Healthcare in the US, ceux-ci devraient progressivement s'implanter au fur et à mesure de l'évolution des réseaux d'infrastructures, de l'interopérabilité et de la résorption des coûts élevés de mise en œuvre. Le marché, établi à 297 millions de dollars en 2007 aux Etats-Unis, devrait atteindre les 3,1 milliards de dollars à l'orée 2012. Par comparaison, la technologie pèse désormais 27 milliards de dollars dans le secteur mondial de la fabrication et de la distribution.
 
Les différentes bandes de fréquence en question
 
Reste que si les systèmes RFID poursuivent leur conquête du monde de la santé, les professionnels du secteur hésitent encore sur les différentes bandes de radiofréquence à adopter. Selon le nouveau rapport d'ABI Research, RFID End User Survey : Retail CPG and Pharmaceuticals, et qui s'intéresse aux facteurs d'adoption de la radio-identification dans les secteurs des biens de consommation et pharmaceutique, les professionnels de la santé interrogés hésitent entre la bande haute fréquence (HF) et celle en ultra haute fréquence (UHF), comprise entre 300 MHz et 3 GHz. Pour rappel, la bande HF s'avère plus efficace dans un environnement métallique et liquide. Quant à l'UHF, il se distingue par sa portée.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 26/07/2007)

Haut de page

1 Commentaire

Très belle avancée pour l'environnement, mais quel impact pour la santé ?

Soumis par Pressing à domicile (non vérifié) - le 02 septembre 2010 à 09h15

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas