La RFID pour une expérience client enrichie : l’exemple Rebecca Minkoff

Par 22 janvier 2016 1 commentaire
NRF Big Show

NRF 2016 - Adoptée depuis 2014 dans ses magasins de luxe, la RFID rend l’expérience client plus immersive pour la marque Rebecca Minkoff.

Cette année, la technologie RFID (Radio Frequency Identification) était l’une des grandes stars du Retail’s Big Show 2016. Que ce soit pour l’authentification des produits, l’inventaire des stocks, ou pour la collecte de données en magasin, l’utilisation de la RFID s’est généralisée ces dernières années. Lors de la conférence traitant de la convergence des mondes physiques et numériques à des fins d’amélioration de l’expérience client, Bill C. Hardgrave, fondateur du RFID Research Center de l’Université de l’Arkansas révéla que « parmi les 100 plus gros distributeurs américains, la moitié a un projet autour de la RFID : 20% sont au stade du proof of concept, 30% testent la technologie et 50% la déploient. » L’exemple de la marque de luxe Rebecca Minkoff qui a développé un magasin connecté qui offre une expérience immersive grâce à la RFID a d’ailleurs été évoqué pendant la conférence.

Vidéo Demo de la cabine d'essayage connectée des magasins Rebecca Minkoff

En effet, grâce au système RFID, le magasin localisé dans le quartier New-Yorkais de Soho peut depuis 2014 identifier les vêtements apportés par la cliente dans la cabine d'essayage à l’aide de tags RFID intégrés aux produits. La cliente peut alors demander d'autres articles affichés sur le miroir interactif de la cabine. Un concept qui n’est pas sans rappeler d’ailleurs celui d’Apparently Different dont nous parlions en début d’année. Lors de cette même conférence, Uri Minkoff, co-fondateur de la marque expliqua que « la RFID permet d’améliorer l’expérience du consommateur car il sait quels produits sont dans le magasin, où ils se situent et comment y avoir accès rapidement – le consommateur possède le magasin ! ».

Haut de page

1 Commentaire

« la RFID permet d’améliorer l’expérience du consommateur car il sait quels produits sont dans le magasin, où ils se situent et comment y avoir accès rapidement – le consommateur possède le magasin ! ».

Et ce qui améliore l'expérience du consommateur, c'est une construction logique de l'entendement. C'est son amélioration qui permet de concevoir et de percevoir différemment, cela qui peut être donné dans l'expérience du client.

Soumis par Clément Gavi (non vérifié) - le 25 janvier 2016 à 15h41

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas