La RIAA malmenée

Par 18 septembre 2003
Mots-clés : Future of Retail

Chacun son tour ! C’est ce que pourrait exprimer un utilisateur des réseaux d’échange de fichiers informatiques en apprenant que la Recording Industry Association of America (RIAA), qui défend les...

Chacun son tour ! C’est ce que pourrait exprimer un utilisateur des réseaux d’échange de fichiers informatiques en apprenant que la Recording Industry Association of America (RIAA), qui défend les intérêts des cinq plus importantes maisons de disques mondiales, est attaquée en justice par Verizon. Le fournisseur d’accès à Internet remet en effet en question devant un tribunal les méthodes utilisées par l’association pour identifier les 261 internautes à qui elle a envoyé une plainte la semaine dernière.

La RIAA a invoqué une loi de 1998, le Digital Millenium Copyright Act, pour attaquer ces particuliers, mais Verizon estime que ce texte ne couvre pas les réseaux peer-to-peer. « Plutôt que d’interpréter la loi pour l’étendre à des technologies spécifiques, il vaudrait mieux laisser le Congrès américain voter une nouvelle loi couvrant explicitement les réseaux peer-to-peer », a déclaré l’avocat deVerizon. Ce qui sera chose faite prochainement.

Une nouvelle étude qui vient de paraître ne devrait par ailleurs pas faire plaisir à la RIAA. L’institut Jupiter Research affirme en effet que les adeptes des réseaux d’échange de fichiers musicaux sont de grands fans de musique et achètent également des CD, ce qui fait d’eux une cible de choix pour les futurs services de ventes de morceaux en ligne. Ces internautes sont en plus équipés de nombreux gadgets en rapport avec leur passion.

Un dispositif présenté par Samsung devrait d’ailleurs éveiller leur intérêt, tout en froissant l’entreprise américaine. Le fabricant coréen a en effet signé un accord avec Roxio, détenteur des droits de l’ex-réseau d’échange Napster, qui fut longtemps leader de ce marché, pour éditer un baladeur MP3 portant la mention « compatible Napster ». Enfin, selon cyberpresse, les internautes seraient en train de trouver une parade aux actions de la RIAA : des darknets, sorte de mini-réseau d’échange crypté, limité à quelques participants, seraient en train de voir le jour un peu partout sur le Net…

(Atelier groupe BNP Paribas – 18/09/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas