Roaming : trop cher, Bruxelles veut plus de transparence

Par 12 juillet 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

La Commission européenne a fait part de ses exigences concernant les prix appliqués par les opérateurs de téléphonie mobile pour les appels passés par les...

La Commission européenne a fait part de ses exigences concernant les prix appliqués par les opérateurs de téléphonie mobile pour les appels passés par les abonnés à l'étranger. Elle compte prendre des mesures pour "stimuler la concurrence sur les marchés de l'itinérance internationale et de rendre les tarifs plus transparents pour le consommateur".

Pour permettre à leurs clients de téléphoner et d'être joints à l'étranger, les opérateurs de téléphonie mobile passent des accords d'itinérance internationale avec les opérateurs étrangers. Au final, pour le consommateur, les prix varient énormément d'un pays à l'autre. Difficile dans ces conditions d'avoir une idée précise du prix d'un appel passé de l'étranger.

D'après le communiqué publié par la Commission Européenne, les prix vont de " de 58 centimes [d'euros] la minute (pour un appel depuis Chypre vers la Finlande, avec un abonnement finlandais) à 5,01 € la minute (pour un appel depuis Malte vers la Pologne, avec un abonnement polonais)".

Pour remédier à ces disparités et permettre aux consommateurs de disposer d'informations précises, la Commission Européenne compte publier à l'automne un site Internet reprenant des exemples de tarifs de détail proposés par les opérateurs de l'Union. Elle bénéficiera pour cela du soutien des autorités nationales de régulation des télécommunications.

(Atelier groupe BNP Paribas - 12/07/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas