Le robot se caresse dans le sens du poil

Par 23 mai 2008

Haptic Creature est un robot réagissant uniquement au toucher de son utilisateur. Une manière de rendre la communication homme-robot plus émotionnelle.

Il mesure trente-cinq centimètre et est recouvert d’une douce fourrure. Il ne s’agit pas d’un animal mais bel et bien d’un robot ! Une machine dont l’unique fonction est d’interagir avec l’être humain à travers des contacts physiques, le sens du toucher. Ce prototype est l’œuvre de Steve Yohanan, chercheur en robotique de l’université de Colombie britannique de Vancouver. Son objectif : rendre les rapports de l’homme à la machine et, par extrapolation, à la technologie, plus "émotionnels". En apparence, son robot baptisé Haptic Creature revêt l’aspect d’un lapin en peluche affublé de deux grandes oreilles. Mais cette enveloppe extérieure cache notamment une série de capteurs de pressions. Leur fonction : ils permettent à l’objet de détecter le degré de force avec lequel il est touché, ou encore frappé par son propriétaire.
Interagir via le toucher
Le robot peut alors répondre par des mouvements assimilés à une respiration, des vibrations muettes censées reproduire une forme de ronronnement, ou bien encore en agitant les oreilles. "Nos tests préliminaires ont démontré que les participants ont pu identifier la plupart de ces réponses émotionnelles" explique Steve Johanan en précisant que ces stimuli devaient être évalués sur une échelle graduelle allant de négatif à positif. "Le manque de contacts tactiles se fait au détriment de la qualité de l’interaction", a ajouté le chercheur interrogé par le site d’actualité scientifique NewScientist. En concevant sa "créature haptique", c’est d’une forme de communication similaire aux rapports que les individus peuvent entretenir avec leurs animaux domestiques dont a voulu se rapprocher Steve Yohanan.
Réponses émotionnelles
Soit des contacts entre deux être vivants, de l’ordre de la sphère émotionnelle, que ce dernier envisage d’appliquer à la machine. Dans ce cadre, l’universitaire a concentré ses travaux de recherche sur le développement des propriétés haptiques - science du toucher - de ses robots, une forme de communication selon lui négligée par ses homologues au profit des interactions visuelles et sonores. Un projet de recherche qui préfigure de nouveaux types de jouets d’éveil ou de robots à usage domestique. Haptic Creature a été présenté au public lors de la convention Artificial Intelligence and Simulation of Behaviour.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas