Le robot s'ouvre à - presque - tous les sens humains

Par 22 septembre 2008
Mots-clés : Smart city

Conçu par des ingénieurs de l'ETRI, POMI est un robot animal capable d'interagir de façon multimodale avec les êtres humains. Il reproduit quatre des cinq sens.

L'Electronics and Telecommunications Research Institute (ETRI), un organisme gouvernemental coréen, a mis au point un robot animal capable d'interagir avec les êtres humains. Intitulé POMI (Penguin Robot Multimodal Interaction), ce robot imite quatre des cinq sens humains : il peut voir, entendre, toucher et même sentir. Il peut d'abord bouger les yeux, les sourcils et même la pupille en imitant différentes émotions. Son programme informatique est par ailleurs doté d'un logiciel de reconnaissance vocale en vertu duquel le robot peut répondre à certaines questions qui lui sont posées.
Logiciel de reconnaissance vocale
Grâce à des capteurs, ce robot peut également localiser et reconnaître des êtres humains. POMI dispose par ailleurs d'un petit haut parleur disposé sur le cœur. Lorsqu'on le touche, celui-ci reproduit le son de battements de cœur à diverses fréquences selon l'état dans lequel il est. Autre innovation : le robot dégage diverses odeurs en fonction de ses émotions. POMI est la version évoluée de robots animaux précédemment conçus par l'ETRI. A savoir : Kobie et Robie. L'un pouvait déjà réagir au toucher, à la voix et reconnaître des visages humains tandis que l'autre était un robot éducatif muni d'un logiciel d'intelligence artificielle connecté à Internet.
Intelligence artificielle
POMI intègre toutes ces technologies à la fois et devrait servir de base à l'élaboration d'humanoïdes et autres créatures robotiques capables d'exprimer des émotions de la façon la plus réaliste qui soit. Les logiciels embarqués dans le robot sont en effet relativement aisés à reproduire à une échelle industrielle. POMI devrait lui-même être commercialisé d'ici peu. L'ETRI envisage par ailleurs de vendre séparément certains des logiciels qui constituent la machine. Le logiciel imitant l'expression des émotions humaines devrait ainsi être transféré à plusieurs sociétés de robotique, comme par exemple Samsung Electronics.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas