Des robots enfin capables d'imiter les émotions humaines

Par 21 mars 2013 Laisser un commentaire
robot with feeling

Plusieurs chercheurs anglais ont mis au point un visage numérique qui simule les expressions humaines avec un taux de réalisme inégalé. Une possibilité qui permet d'envisager de nombreuses applications dans le domaine du numérique.

Il sera dorénavant possible de recréer numériquement toutes les expressions humaines sur une interface humanoïde. Zoé, ainsi l'ont prénommée ses concepteurs de l'Université de Cambridge au Royaume-Uni, est un visage numérique qui imite, selon les chercheurs, le visage humain avec un réalisme sans précédent. Auparavant, répliquer ces émotions demeurait l'une des difficultés techniques principales mais, pour ces chercheurs, la réussite réside principalement dans le fait de recréer une large gamme de sentiments visuels – mouvements du visage, associée à une intonation de voix qui varie en fonction de l'émotion représentée.

Imiter l'être humain

Ce visage numérique, contrôlé depuis un ordinateur, se module selon six émotions différentes : la joie, la tristesse, l'affection, la colère, la peur et en dernier lieu la neutralité. Néanmoins toutes les émotions ne sont pas exacerbées : il est aussi possible de choisir l'intensité de la frustration ou de la joie exprimée par le visage numérique. Afin de parvenir à ce résultat, les chercheurs ont fait appel à une actrice, Zoé Lister et ont enregistré pendant plusieurs jours toutes les expressions de son visage. Ils ont aussi compilé des milliers de phrases, et de cette manière l'interface peut recréer à la demande une infinité de combinaisons. Par ailleurs, l'efficacité de ce système et de ces applications a été testé via un appel à crowdsourcing

Une recherche renforcée par le crowdsourcing

Les volontaires ont en effet été enregistrés, et les émotions répliquées par l'interface numériques, calquées sur le visage du volontaire, ont été soumises à identification par 20 autres personnes. Pour ceux qui n'avaient que la vidéo sans le son, les volontaires ont été capable de reconnaître dans 52% des cas l'émotion répliquée. Lorsque le son était ajouté à la vidéo, les volontaires ont reconnu le sentiment dans 77% des cas. Les concepteurs prévoient diverses applications pour cette interface numérique, dont les messageries en ligne, la lecture ou encore le jeu vidéo. En tout cas, cette prouesse technique n'est pas sans rappeler la découverte de chercheurs américains, qui sont parvenus à faire détecter par des robots des similarités ethniques.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas