A Roissy, Air France se lance dans la sécurité biométrique

Par 26 mai 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

A l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, Air France attend avec impatience un accord du gouvernement pour effectuer les premiers tests d'un tout nouveau système de sécurité biométrique. Si tout se...

A l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, Air France attend avec impatience un accord du gouvernement pour effectuer les premiers tests d'un tout nouveau système de sécurité biométrique. Si tout se passe bien, ceux-ci pourraient commencer à compter du 1 er juin . Baptisé Pégase , le projet tend à la fois à faire économiser du temps aux voyageurs et à renforcer la sécurité des lignes Air France.

Sur la base du volontariat, les passagers pourront se présenter à la Police de l'Air et des Frontières (PAF) et laisser leur empreinte digitale aux agents. Ils recevront en retour une carte spécifique leur permettant de s'identifier automatiquement à l'entrée d'un SAS automatique sans avoir besoin les fois prochaines de repasser, comme tous les autres passagers, devant la Police de l'Air et des Frontières.

Question : si l'empreinte digitale est optionnelle, en quoi Air France peut-il prétendre à un renforcement de la sécurité ? C'est que pendant 6 mois la compagnie se lance dans une période d'essai : son projet devra ensuite être validé par la PAF et par les Aéroports De Paris pour être généralisé et rendu obligatoire.

La décision du gouvernement, qui doit se prononcer ces jours-ci sur la phase de test menée par Air France, devrait être positive pour la compagnie qui a déjà reçu l'aval de la Commission Nationale informatique et Libertés (CNIL).

(Atelier groupe BNP Paribas - 26/05/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas