Roumanie : la mise en place de réseaux dans les TPE est faible

Par 06 mars 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe

Les réseaux n'atteignent pas les entreprises roumaines de façon harmonieuse. La taille, mais également leur secteur d'activité influencent sur la mise en place et l'utilisation de systèmes de communication électroniques.

Les grandes entreprises franco-roumaines utilisent beaucoup les nouvelles technologies dans leurs relations en interne et en externe. Ce n'est pas le cas quand les acteurs ne sont pas liés à la high-tech et quand ce sont des petites et moyennes entreprises. Pas étonnant, quand on sait que du point de vue des infrastructures high-tech, ce pays a encore quelques efforts à faire. Ainsi, moins d'un quart des roumains accédaient début 2008 à Internet selon les statistiques de l'ITU. Quant à l'accès au haut débit, il se fait principalement avec des technologies comme Ethernet, le satellite, les réseaux mobiles (3G, Edge) puis le câble.
Des disparités dans l'utilisation d'Internet
La grande majorité - plus de 90 % - de ces sociétés disposent d'un accès Internet. Mais ce pourcentage descend vite lorsque les entreprises ne sont pas liées au secteur des nouvelles technologies. Même chose pour les pages web. Plus des deux tiers des sociétés agissant dans le marché technologies de l'information en publient contre un peu plus de 50 % pour les autres. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude menée en collaboration entre l'université de Montesquieu de Bordeaux et celle de Tibiscus.
Une utilisation peu importante des outils de communication réseaux
Dans la même veine, les chercheurs montrent qu'il existe une très forte disparité de l'utilisation du web selon les secteurs d'activité et la taille de l'entreprise. Ainsi les entreprises de 20 salariés ont mis en place un réseau local dans seulement 53 % des cas. Pour les entreprises employant moins de personnes, seules 30 % ont un LAN (Local Area Network). Et chez celles de plus de 100 employés, ce pourcentage passe à 72 %. L'étude explique également qu'à ce manque de communication interne dans les petites entreprises, correspond un manque de communication externe. Moins de 45 % des PME ont un système d'échange de données électronique avec leurs clients et fournisseurs.

Haut de page

1 Commentaire

Essayez de vérifier les informations que vou mettez en ligne. Elle ne sont pas exactes, et Tibiscus n'est pas une ville Roumaine....
"C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude menée en collaboration entre l'université de Montesquieu de Bordeaux et celle de Tibiscus."Bonjour,

Il est exacte que nous ne vérifions malhereusement pas toutes les informations mises en ligne.

Par contre, nous parlons de l'université de Tibiscus, et non pas de l'université de la ville de Tibiscus. Même si la formulation peu le faire croire.
Pour les autres lecteurs: l'université de Tibiscus se trouve à Timisoara.

Pour Madalina et les autres lecteurs : si vous trouvez des imprécisions, des approximations ou des erreurs dans certains articles, merci de nous les communiquer, par mail ou ici dans les commentaires.

Bien cordialement,

Renaud Edouard-Baraud

Soumis par Madalina (non vérifié) - le 07 mars 2009 à 14h22

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas