RSL Com va lancer en France son service de téléphonie sur Internet.

Par 20 octobre 1998

Selon RSL Com, les progrès technologiques permettent désormais d’offrir une qualité comparable aux services traditionnels, une sécurisation accrue par l’utilisation de son propre réseau Intranet et ...

Selon RSL Com, les progrès technologiques permettent désormais d’offrir
une qualité comparable aux services traditionnels, une sécurisation accrue
par l’utilisation de son propre réseau Intranet et des économies de
l’ordre de 40 à 80 % par rapport à un appel international classique. RSL
Com précise ainsi à titre d’exemple qu’un appel vers les Etats-Unis (quel
que soit le pays d’origine) sera facturé 0,125 dollar, soit moins de 70
centimes la minute.
Aussi après l’Amérique du Nord, l’Australie, le Royaume-Uni la Finlande et
le Japon, RSL Com va ouvrir en France ses services de téléphonie sur
Internet.

RSL Com France vise surtout les PME-PMI sensibles aux problèmes de
réduction de leur budget de télécommunications internationales. Toutefois,
Xavier Brugère, son directeur marketing estime “nous pensons que le
marché de la voix sur IP ne concurrencera pas le marché classique de la
voix”.
RSL Com ne commercialisera pas directement ce service, mais compte
travailler avec des partenaires offrant des cartes prépayées ainsi que
d’autres prestataires à valeur ajoutée.
Selon RSL Com, 10 à 34 % de la voix sera transportée sur Internet d’ici
deux à trois ans. Chez l’Idate, l’Institut de l’audiovisuel et des
télécommunications en Europe, on rappelle selon certaines sources que “30
% des utilisateurs d’Internet en Californie s’en servent déjà pour
téléphoner”.
Dans une étude sur le sujet, Khaled Zourray, consultant de l’Idate indique
“certains analystes estiment que le marché de la téléphonie sur Internet
pourrait atteindre 2 milliards de dollars en 2004. Toutefois, l’importance
de la téléphonie sur Internet doit être relativisée, en effet le marché de
la téléphonie internationale pour l’année 1996 est estimé à 100 milliards
de dollars”.
(La Tribune Les Echos 21/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas