En Russie, le mobile n'intervient pas véritablement dans la décision d'achat

Par 28 novembre 2011
Mots-clés : Digital Working, Europe
comparison price

Le marché des outils d'aide à la décision d'achat sur smartphone reste assez peu développé. Un constat qui pourrait changer avec l'adoption massive de ces appareils par les consommateurs.

Interview avec Anton Lebedev, co-fondateur de Wizee, une application qui propose aux consommateurs d'obtenir des informations sur les commerces situés autour d'eux et sur les prix pratiqués.

L'Atelier: Peut-on considérer le marché de l'aide à l'achat sur mobile comme mature en Russie ?

Anton Lebedev: Non, pas du tout. Concrètement, notre entreprise est leader sur le marché. Pourtant, notre nombre d'adhérents se limite à 35 000, pour une population totale qui dépasse les 100 millions. Quant à nos concurrents, ils restent très peu nombreux, et peu développés. Cet état de fait est imputable à deux tendances majeures. La première est le déficit en équipement des utilisateurs. Rares sont les personnes à posséder un smartphone. L'autre souci provient du manque d'implication de la part des marques. Pour que le marché puisse se développer, il faudra aussi que les supermarchés et les compagnies de grande distribution acceptent de rendre disponibles leurs produits sur les supports adaptés. Or, ces derniers restent réticents à conclure des accords en ce sens.

N'y a-t-il donc pas un risque que le marché stagne quelques années encore?

Je ne le pense pas, pour la simple raison que les ventes de smartphones sont en train de croître de manière conséquente. Il est ainsi prévu qu'en 2012, celles-ci atteignent 9 millions d'appareils écoulés, contre 3 millions en 2011. A elles seules, les ventes d'Androïd et d'iPhone dépasseront celles de Nokia, qui constitue pourtant le leader historique du marché mobile russe. Au vu des infrastructures réseaux, très performantes, il n'y donc aucun frein au développement des activités mobiles, parmi lesquelles, bien évidemment, le m-commerce. Et ce d'autant plus que les utilisateurs actuels affirment être extrêmement satisfaits du service.

Quels seront dans ce cas les critères essentiels pour s'installer durablement en tête du secteur ?

La clé du développement de telle ou telle compagnie sera la qualité du service. Globalement, il est possible d'apporter des améliorations sur à peu près tous les services que nous fournissons. De fait, on peut considérer que ce marché reste un marché test, non mature. De même, certaines problématiques sécuritaires, liées aux transactions inhérentes à ce type d'activité, restent en suspens. Nul doute qu'elles seront résolues, mais il est impossible pour le moment de déterminer l'échéance.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas