La Russie est prête pour l'outsourcing

Par 24 juillet 2007

Les TIC se portent bien en Russie. Cette bonne santé, jointe aux efforts du gouvernement et des entreprises, devrait faire du pays une des destinations favorites de l'externalisation...

Les TIC se portent bien en Russie. Cette bonne santé, jointe aux efforts du gouvernement et des entreprises, devrait faire du pays une des destinations favorites de l'externalisation.
 
La Russie se prépare à une entrée remarquée sur le secteur IT. Le marché des TIC contribue en effet chaque jour davantage à la croissance économique du pays. Il favorise aussi, selon une étude du cabinet Frost & Sullivan, à la stabilité politique et à la hausse des investissements étrangers. Ce rapport, baptisé "New Country Industry Forecasts", est consacré à l'industrie russe des TIC. Il souligne le potentiel important du secteur en matière d'outsourcing de développement de logiciels.
Ce, du fait de l'équipement toujours plus important en matière de haut-débit, de téléphonie sur IP, de réseaux 3G et de services de communication mobiles. Cette importante attractivité fait du pays un concurrent sérieux de l'Inde sur le marché de l'externalisation, où ce secteur tend à ralentir.
 
La Russie se met au haut-débit et au tout IP
 
Selon New Industry Forecast, le haut-débit est en constante augmentation, suivant ainsi la hausse de la demande d'accès à Internet dans les villes. La mise en place de structures d'e-gouvernance et d'utilisation des TIC dans le domaine de l'éducation favorise également le développement de produits et services dédiés par les agences gouvernementales et les écoles. Enfin, des zones industrielles économiques, des techno-parcs et la mise en place de sociétés de capital risque représentent d'importantes opportunités de développement pour les petites entreprises.
 
Côté télécommunications, la Russie est également en plein essor, surtout dans le secteur de la téléphonie sur IP et des services mobiles. "Les services de communication mobiles, notamment les sonneries et les logos, l'information et le divertissement, constituent le segment le plus dynamique du secteur des services de télécommunications", explique Farheen Pasha, chef d'équipe ICT pour le service Economic Research and Analytics chez Frost & Sullivan. Selon le cabinet, le gouvernement russe réalise de nombreux efforts pour améliorer les structures de télécommunications et de services, et pour rendre le marché compétitif au niveau national et international. Pour réaliser cet objectif, elle travaille également sur la transparence de la circulation de l'information et souhaite améliorer l'efficacité des secteurs publics et privés.
 
Un jeune marché économique en plein essor
 
Depuis 2002, la Russie est d'ailleurs le pays de la zone CEE (Europe centrale et de l'est) qui dépense le plus dans le secteur IT. Cette augmentation des dépenses s'explique en partie par la sensibilisation des entreprises nationales aux impératifs technologiques. "Les Etats-Unis et l'Union européenne ont décerné à la Russie le statut de marché économique en 2002", ajoute Farheen Pasha, qui précise :
 "Avec un produit intérieur brut de plus de 814,76 milliards de dollars et un taux de croissance économique de 6,7 % en 2006, la Russie devrait nouer avec une croissance encore plus importante dans les années à venir".
 
Cette bonne santé devrait donc booster l'attractivité du pays. D'ailleurs, la Russie table sur une hausse de ses exportations engendrées par le secteur de la sous-traitance informatique. But de la manœuvre : devenir l'une des trois destinations favorites des entreprises en matière de outsourcing en 2010.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 24/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas