La Russie sécurise et automatise ses systèmes de paiement électronique

Par 19 novembre 2009
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le salon Cartes & Identification a mis la Russie à l'honneur cette année, notamment en raison du développement rapide de son marché de cartes bancaires. Tour d'horizon des exposants russes.

La croissance économique importante que la Russie connaît ces dernières années a permis un enrichissement de sa population. L'une des conséquences étant une explosion du marché des cartes bancaires. Pas étonnant du coup que la Russie soit à l'honneur du salon Cartes 2009, ayant lieu à Paris entre le 17 et le 19 novembre. L'Atelier, qui était présent au salon, fait le tour des dernières tendances du marché du paiement électronique dans le pays. Celles-ci pouvant être regroupées dans deux grandes catégories : sécurité et automatisation. Le groupe BPC Banking Technologies, spécialisé en solutions d'e-payement, a ainsi présenté sa technologie de "double pin". Le système est destiné à protéger les possesseurs de carte bancaire en cas d'agression criminelle.
Bloquer la transaction en cas d'agression criminelle
La carte propose deux codes pin, le deuxième n’étant utilisé que lors de situations dites extrêmes. Par exemple en cas de retrait effectué sous la menace, l’utilisateur peut utiliser son code pin de substitution. Dans ce cas, la transaction se bloque automatiquement. Un message comme "retrait maximum dépassé" ou "ce distributeur est à cours de liquidités" s’affiche sur l'écran du distributeur. Simultanément, le système alerte la police et envoie un email à l'opérateur bancaire, afin de les prévenir de la fraude. "Grâce aux systèmes intelligents, les banques peuvent améliorer de manière significative la sécurité des transactions", explique à L'Atelier Irina Uzhegova, directrice marketing dans le bureau russe de BPC. "Le produit est destiné aux marchés d’Amérique Latine, d’Asie et d’Amérique du Nord". Autre entreprise présente au salon : Terminal technologies.
Une technologie de mémoire fiscale
La productrice russe de logiciels pour l'industrie financière propose, quant à elle, un terminal de payement par carte bancaire intégrant un système de "mémoire fiscale". Il permet d'enregistrer de manière automatique toute opération financière ayant lieu sur le point de vente. On peut ensuite présenter ses données aux organes fiscaux, lors des contrôles. "La Russie est un des pays, où toute caisse enregistreuse de liquide doit contenir une mémoire fiscale. Cela permet à l'état de contrôler les impôts", précise à L'Atelier Tatiana Soukhostavskaya, directrice exécutive de Terminal technologies. "Nous somme les premiers à proposer en Russie une telle solution pour les terminaux de payement par carte bleue". L'un des autres facteurs expliquant la mise à l'honneur de la Russie cette année est la hausse des cartes SIM écoulées. Le pays a enregistré une croissance de plus de 15 % en 2008 en nombre de nouveaux abonnés.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas