La sagesse populaire en ligne est remise en question

Par 02 septembre 2009 1 commentaire

La démocratie d'opinion sur Internet a encore besoin de se structurer. Des chercheurs américains et portugais proposent quelques pistes pour éviter les comportements grégaires et les votes trop ''positivement corrects''.

Les communautés en ligne gagnent en nombre, à tel point qu’on pourrait espérer retrouver sur Internet les mêmes mécanismes d’adoption ou de rejet que dans la société. Une étude des universités de Madeira (Portugal) et Carnegie Mellon (Etats-Unis) remet pourtant cette assomption en cause. Les chercheurs ont étudié les comportements de vote des communautés de trois sites web : Imdb, Amazon et BookCrossings. Le résultat montre que les communautés en lignes souffrent de deux biais. Le premier porte sur les barrières au vote, propres à chaque site. Plus elles sont élevées, plus les électeurs seront soit des "novices" (qui ne voteront qu’une seule fois), soit des "experts" (les 5% de la communauté à voter le plus). Une partie importante de la communauté se retrouve donc laissée de côté.
Des notes éloignées de la réalité de l’opinion
Le second biais concerne l’objet du vote. Les novices ont en effet tendance à avoir un comportement grégaire et à ne voter que pour les articles (livres ou films) les plus populaires. Les experts, en revanche, vont marquer leur différence en concentrant leur vote sur des objets délaissés du grand public. Les notes attribuées sur ces sites sont donc loin de représenter la réalité de l’opinion des communautés qui les composent. L’étude pointe, qu’inévitablement, certains sujets concentreront l’attention et le nombre de votes et que certains membres des communautés en ligne voteront beaucoup plus que l’immense majorité. Les novices représentent d’ailleurs plus de la moitié des communautés d’Amazon et de BookCrossings.
Quelques pistes à suivre
Les chercheurs proposent néanmoins quelques pistes pour redonner leur sens aux votes des communautés en ligne. Le nombre d’articles à n’être évalués que par un seul électeur représente moins de 10% des articles chez Imdb mais près d’un quart chez Amazon et quasiment 60% pour BookCrossings. Pour réduire ce nombre, l’étude préconise d’attirer les électeurs experts dont le comportement de vote tend à palier ce biais. Il est également important de simplifier la procédure de vote au maximum pour en augmenter le total. Les mécanismes de contrôle des votes (qui tendent à éviter les votes clairement hostiles) doivent également s’attaquer aux votes trop positifs. L’objectif est de redonner leur sens aux notations en évitant une propagation des articles à 5 étoiles.

Haut de page

1 Commentaire

Débat très intéressant.
Quid de la pondération des notes / commentaires par un autre système de type "Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?" ?
D'où pondération de la note + commentaire par le 2ème système.
Efficace pour refléter l'opinion "plus largement" ?

Soumis par guillaume ollier (non vérifié) - le 03 septembre 2009 à 17h32

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas