Des salariés friands de vidéo et des nouveaux réseaux sociaux

Par 06 juillet 2012
Homme regarde écran

Les collaborateurs sont de plus en plus nombreux à consommer de la vidéo pendant leurs temps libres. Tumblr et Pinterest sont aussi en pleine croissance.

Au sein des entreprises, les employés regardent considérablement plus de vidéos. C'est le constat présenté par le dernier rapport de Palo Alto Networks qui donne un aperçu de l'utilisation des activités sur Internet via l'analyse de l'utilisation de la bande passante dans plus de 2000 organisations à travers le monde. En effet, la part de celle-ci dédiée à la consommation de vidéos a été plus que multipliée par quatre, passant de 4% à 13%. D'ailleurs, l'utilisation d'au moins une application - considérée comme un site permettant de voir une vidéo ou des photos - a été constatée dans 97% des organisations interrogées. Parmi les principaux sites, on remarque bien sûr YouTube qui confirme son leadership, sauf en Asie Pacifique. Mais le rapport rappelle que cela pose des risques pour l'entreprise. D'une part, en matière de business puisque, si le temps passé sur des activités personnelles est toléré en entreprise, la quantité de bande passante utilisée pour la vidéo semble importante, ce qui impacte les performances et la productivité. 

Le partage peer to peer

De la même façon, cette consommation de bande passante a un coût financier, notamment s'il faut augmenter la quantité disponible ou revoir les systèmes de sécurité. Car, d'autre part, le visionnage de vidéos pose des problèmes de sécurité, par exemple si l'employé télécharge un malware sans s'en apercevoir. Deuxième grande tendance de ce rapport, le recours au partage de fichiers P2P (pair à pair). En effet, la consommation de bande passante dédiée à cette activité est passée de 2% en décembre 2011, à 14% en juin 2012. La diffusion de cette pratique est pourtant moins répandue que la vidéo puisqu'elle n'a été repérée que dans 78% des organisations étudiées. Néanmoins, en moyenne, chacune d'entre elles utilisent 7 services différents. Et ces services ne changent pas beaucoup puisque, dans toutes les régions du monde,  les principaux sont BitTorrent et eMule. Services qui présentent eux-aussi leurs risques, notamment en matière de perte de données et d'infraction à la propriété intellectuelle.

De nouveaux acteurs sociaux

Moins étonnant que ces deux usages, le recours aux réseaux sociaux par les membres des organisations ciblées dont l'utilisation consomme 1% de la bande passante globale. Et si Facebook et Twitter sont les plus utilisés, de nouveaux acteurs semblent se faire une place. En effet, entre décembre 2011 et juin 2012, Facebook a vu sa part de bande passante consacrée aux plates-formes sociales passer de 37% à 54%. Et de 21% à 11% pour Twitter. Sur la même période, Tumblr a connu une croissance sensible de son utilisation, passant de 1%  à 10%. Autre acteur plus récent qui est en train de se positionner : Pinterest. En effet, le réseau social à l'épingle a vu sa part de bande passante passer de 0% à 1% sur la période. Avec une particularité non négligeable : il n'a été intégré à la base de donnée du rapport que le 6 mars 2012. A noter que ces services exigent une bande passante de plus en plus importante puisque sa consommation, toutes activités confondues, a augmenté de 300%.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas