[Salon Innovatives SHS] Eurolio offre un diagnostic des régions européennes les plus innovantes

Par 21 mai 2013
Mots-clés : Smart city, Innovation, Europe
[Salon Innovatives SHS] Eurolio offre un diagnostic des régions européennes les

Un tableau interactif aide les décideurs publics locaux à se comparer avec d’autres territoires européens. Cet outil fourni également de trajectoires comparatives sur l’évolution de l’innovation technologique dans des régions similaires.

Si la région Ile de France est largement en tête du nombre général des brevets déposés à l’échelle européenne, elle aurait également une longueur d’avance dans le domaine de la science médicale. C’est également le cas pour la région Rhône Alpes dans le secteur de la nanotechnologie. C’est ce qu’ont dévoilé les chercheurs de l’Observatoire européen des données localisées de l’innovation lors du salon de la valorisation des sciences sociales, le salon innovatives SHS. Ces informations sont en effet issues d’un tableau de bord interactif, créé par cette équipe de chercheur qui offre  un aperçu sur l’organisation des activités innovantes, des acteurs publics comme des acteurs privés, dans les régions européennes, ainsi que son impact sur la capacité d’une région à innover. A l’heure actuelle, cet outil s’adresse essentiellement aux décideurs publics qui ont besoin d’une diagnostic du territoire, des pistes pour développer des stratégies en matière des innovations technologiques.

Un tableau interactif aux indicateurs divers et variés

A l’origine, les chercheurs de ce projet ont rassemblé des données individuelles (par exemple, le nombre de brevets, d’habitants, d’emplois...) produits de manières dispersées, par des organisations telles qu’OEB, Eurostat, OCDE, ainsi que des ministères. Ces données nationales ont été ensuite réagrégées à l’échelle locale sur un tableau interactif. Le but est actuellement de permettre à l’utilisateur (décideur) de comparer les différentes régions, en sélectionnant sur le tableau un panel. Parmi les différents indicateurs proposés à comparaison, on retrouve le nombre de brevets déposés par secteur et son évolution, la capacité d’une région à créer de nouvelles activités économiques, ainsi que son dynamisme entrepreneurial. Mais les chercheurs ont également incorporé des indicateurs non conventionnels, tels que les réseaux d’interactions humaines d’une région. « Nous constatons que la capacité des acteurs publics et privées à créer des relations, à se renforcer la connectivité est un facteur aussi important que les ressources consacrées à l’innovation » explique Corinne Autant-Bernard, chercheuse à l’université de St-Etienne rencontrée à l’occasion du Salon Innovatives SHS .

La région Ile de France le champion européen en termes de nombre de brevets déposés

Ainsi, les décideurs publics peuvent s’appuyer sur les fiches de comparaison précis afin de revoir leurs stratégies en matière de l’innovation. Toutefois, le processus du nettoyage et d’analyse des données étant très long, les résultat de ce projet affichent un certain décalage avec la réalité actuelle. Jusqu’en 2009, on remarque une tendance générale d’abord croissante puis descendante du nombre de brevets déposés en Europe au cours de ces dix dernières années, à l’exception de Danemark qui suit une courbe croissante tout au long de cette période. Les chercheurs ont, par ailleurs,  pu identifier, à l’aide d’une trajectoire sur la dépense en R&D, la forte corrélation entre les moyens consacrés à l’innovation et le nombre de brevets déposés. Des fiches d’évaluation seront prochainement disponibles sur des villes, des agglomérations et des clusters (pôles de compétitivité) au niveau européen.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas