Les salons professionnels se déroulent tout aussi bien en 3D

Par 22 juin 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Fairtheworld lance une plate-forme qui permet d'organiser dans un monde virtuel des rencontres, à l'image de celles qui sont proposées dans les parcs d'exposition.

Les stands virtuels en trois dimensions, ce n'est pas nouveau. Il existe des services hébergés chez des prestataires - à l'instar de SoBuzzy - ou sur les serveurs des utilisateurs (Altadyn). Désormais, avec Fairtheworld, il existe même une plate-forme hébergée en ligne suont laquellessera organisée des salons internationaux entièrement en 3D. Le système, développé en Chine, autorise les entreprises à monter un stand dans un espace dédié, entourés d'autres entreprises comme dans une salle des expositions. Il est possible d'interagir avec les exposants via une messagerie instantanée. Pour ce faire, le téléchargement d'un logiciel est nécessaire. Une fois celui-ci installé, les exposants accèdent à la plate-forme et construisent leurs stands.
Vers des expositions dématérialisées
Le service autorise le visionnage de vidéos affichées sur des écrans virtuels, l'exposition de produits en 3D, et même l'organisation de sessions de recrutement sur le stand... Si le logiciel est payant pour les entreprises, les visiteurs se déplacent librement et gratuitement dans l'ensemble du monde virtuel. Pour cela, ils doivent tout de même télécharger le même logiciel. Ils vont d'un stand à l'autre en traversant des couloirs qui sont agrémentés de panneaux publicitaires, d'écrans de présentations et de tous les éléments que l'on trouve dans une exposition physique.
Une solution qui sera présentée à l'exposition universelle
Le salon est accessible au public à tout moment, même si, Les exposants venant du monde entier, certains stands peuvent être fermés au moment de la connexion. Ce, à cause du décalage horaire qui existe entre les différentes entreprises. Celles qui sont présentes sur le salon sont libres de mettre à jour et d'ouvrir leur stand à volonté. Encore en développement, les concepteurs ont présenté leur solution pour attirer des investisseurs. Le système doit être finalisé pour l'exposition universelle de Shanghai en 2010 et se posera comme une alternative à celui développé par Dassault Système.

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour,

J'apprends dans votre article que Dassault Systèmes a développé une alternative à ce que fait cette société chinoise. Pourriez-vous préciser de quelle solution il s'agit ?

Soumis par William (non vérifié) - le 22 juin 2009 à 23h59

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas