Samsung rachète le constructeur américain de micro-ordinateurs AST. Avec

Par 24 août 1997

le rachat d'AST finalisé aujourd'hui par l'intermédiaire de sa filiale Samsung Electronics, Samsung espère bien se hisser avant l'an 2005 parmi les cinq premiers de la micro-informatique mondiale. ...

le rachat d'AST finalisé aujourd'hui par l'intermédiaire de sa filiale
Samsung Electronics, Samsung espère bien se hisser avant l'an 2005 parmi
les cinq premiers de la micro-informatique mondiale. Ayant déjà acquis en
1995, 40 % du capital d'AST, Samsung a lancé en juillet dernier une offre
d'achat sur le reste du capital. 90 % des actionnaires ont apporté leurs
titres. Samsung aura pour cette acquisition déboursé au total 90 millions
de dollars, soit plus d'un demi-milliard de F. Cette intégration dans un
groupe qui est le premier fabricant mondial de mémoires Dram et Sram ainsi
que l'un des principaux fabricants d'écrans et lecteurs de disquettes et
CD-ROM, devrait permettre à AST d'accroitre sa compétitivité grâce à la
sécurité des approvisionnements, le contrôle de ses coûts et la maitrise
de la technologie. Fabricant lui-même les composants représentant 65 % de
la valeur d'un ordinateur portable, Samsung va désormais produire pour AST
les composants dans une usine ultra moderne en Corée qui alimentera les
trois usines d'AST de Fort Worth (Texas), Dongguan (Chine) et Limerick
(Irlande). Des accords de coopération technique ayant déjà été signés par
Samsung avec des groupes comme Intel, Texas Instruments, SGS Thomson,
Siemens ou Qualcom devraient profiter à AST dont les principaux marchés
sont actuellement les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Suède.
Actuellement situé au dixième rang mondial de la micro-informatique
professionnelle, AST a enregistré une perte de 110 millions de dollars au
premier trimestre 1997. Selon son directeur général, Thierry Labbé, son
retour aux bénéfices est prévu pour 1999.
(Le Figaro - 23/24/08 - La Tribune - 25/08/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas