Les applications santé, aussi efficaces que des consultations dans certaines pathologies ?

Par 11 février 2013 Laisser un commentaire
Application

Bien que plus compliqués à traiter, certains troubles mentaux se soigneraient maintenant aussi bien en face-à-face que par l'intermédiaire d'applications mobiles.

Les applications permettant de soigner les troubles mentaux, aussi fiables que les consultations? C'est ce que semble affirmer Josef Bless, chercheur en psychologie à l'université de Bergen (Norvège). Celui-ci a, en effet, étudié les données issues d'iDichotic, une application mobile qu'il a créée et qui simule un test d’écoute dichotique – utilisée dans le cadre d’études sur l’attention et le langage d’un individu. Et lorsqu'il compare les 167 premiers résultats de son application à ceux de 76 individus traités pour les mêmes troubles dans des laboratoires en Norvège et en Australie, la fiabilité de ceux-ci semblent en tous points comparables. Il ajoute que «l'application permet de recueillir facilement de grandes quantités de données et à peu de frais.». C’est pourquoi il pense que l’on va de plus en plus assister à l’apparition de tests psychologiques sur smartphone.

Test à domicile

Grâce à cette application, les patients n’ont donc plus l’obligation de se déplacer jusqu’aux laboratoires pour réaliser leurs tests de psychologie. Les tests peuvent être réalisés directement à domicile par les patients via l’application. En effet, une fois l’application téléchargée, il suffit de trois minutes pour réaliser le test d’écoute. Ce test permet de déterminer quel côté du cerveau est le plus actif dans le traitement du langage. La plupart des gens utilisent principalement le côté gauche du cerveau, mais pour une minorité (dont de nombreux gauchers), le côté droit du cerveau est davantage impliqué dans le traitement du langage. Ce test mesure également le niveau d’attention lorsque la tâche demandée est de se concentrer sur une seule des deux oreilles à la fois.

Le smartphone, un nouvel outil de test et de traitement psychologiques

Les smartphones offrent donc à présent une multitude de possibilités pour la recherche en psychologie. Une version spéciale de iDichotic a été développée pour les patients atteints de schizophrénie, et souffrant en particulier d’hallucinations auditives. L’application iDichotic, grâce à des entraînements, les aide à améliorer leur concentration et à, petit à petit, être plus en mesure de lutter contre ces voix. Tests et traitements sont ainsi réalisables à distance, via un smartphone. «Cela signifie que les smartphones peuvent être utilisés comme un outil pour des tests psychologiques, ce qui représente l'ouverture d'une multitude de nouvelles possibilités passionnantes», explique Bless.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas