Sany favorise l'exploitation des capteurs environnementaux

Par 14 décembre 2009
Mots-clés : Digital Working, Europe

Pour une meilleure propagation des données récoltées à travers le monde, des chercheurs proposent une plate-forme de standardisation et d'échange de ces informations.

Difficile de rendre accessibles à des acteurs externes les données enregistrées par les capteurs répartis dans le monde sur les conditions terrestres, atmosphériques, océaniques, etc. Afin d'y remédier, un groupe de chercheurs européens* propose de mettre en place un "marché des données environnementales". L’objectif du projet Sany (pour Sensors Anywhere) est de construire une architecture qui mettra en contact les possesseurs de données avec des clients potentiels. "Des ressources importantes sont investies pour récupérer des données dans un but précis", explique Denis Havlik, le coordinateur du projet. "Et il arrive que les informations récupérées ne soient jamais réutilisées par la suite".
Plusieurs services pour la plate-forme
"N’importe qui désirant accéder à des données environnementales se rendra sur la plate-forme pour y effectuer une recherche", précise le chercheur autrichien. "Le service permettra ainsi à des personnes ayant fait des observations de les proposer à travers une interface standardisée". Les internautes accèderont à plusieurs services depuis la plate-forme : un pour obtenir des données, un pour construire une carte ou un graphique, un autre pour traiter les données d’une manière ou une autre, etc. "A l’heure actuelle, certaines personnes ne savent pas que ces informations existent, ou comment y accéder", poursuit le chercheur. "Ou bien il est trop difficile de contacter le propriétaire des données".
Toutes les données converties dans un format standard
Par ailleurs, toutes les données seront converties par le système Sany dans un format standard. Celui-ci a été établi par le Consortium Géospatial Ouvert (OGC), qui concerne toutes sortes de données, qu’elles soient brutes ou déjà traitées. D’un point de vue commercial, cela permettra à de petites entreprises de proposer leurs services sur le marché, traditionnellement dominé par les grandes structures. Par ailleurs, les entreprises pourront se concentrer sur leur domaine de compétence et récupérer les données restantes sur le marché. Pour démontrer la viabilité du système, plusieurs projets pilote de collecte des données ont été menées à travers l’Europe. Plusieurs des PME impliquées développent des applications spécialement pour la plate-forme.
* Le projet Sany est financé par des fonds européens et s’appuie en partie sur les travaux du projet Orchestra.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas