Les Saoudiens, friands de web mobile et de réseaux sociaux

Par 27 avril 2012 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient
Smartphone

Les consommateurs saoudiens sont nombreux à utiliser leur téléphone pour naviguer sur Internet, et surtout pour interagir ou regarder des vidéos. Des usages à ne pas négliger pour les marques qui voudraient communiquer par ce biais.

Entretien avec Sébastien Marteau, Vice-Président chez Intigral, en charge de la division Mobile. Le responsable était présent au salon Arabnet, qui se tenait du au, et dont L'Atelier était partenaire.

L'Atelier : Le web mobile est-il fortement utilisé en Arabie Saoudite ?

Sébastien Marteau : Oui, la pénétration s'élève à 47% ! L'un des usages favoris des Saoudiens est l'interaction : 93 % expliquent ainsi fréquenter les réseaux sociaux. Ils sont même 63% à se dire très engagés. Les Saoudiens sont aussi de grands consommateurs de vidéo : il s'agit du premier marché mondial en consommation de vidéos Youtube par habitant. Autre particularité : les femmes. Celles-ci sont très actives sur mobile. D'ailleurs, nombreux sont les développeurs d'applications à être des femmes.

Comment expliquez-vous ces particularités ?

Par des raisons culturelles et de composition de la population. Celle-ci est très jeune : 60% des habitants sont âgés de moins de 25 ans. Ce qui en fait une population friande de web sur mobile et de contenus comme les jeux sociaux en ligne.

Vous avez parlé de jeux sociaux. Quels sont les autres secteurs plébiscités ?

La santé sur mobile. Pourquoi ? Parce que l'Arabie Saoudite est un pays très chaud dans lequel on fait peu de sport, notamment entre mai et septembre, période pendant laquelle le divertissement se fait peu à l'extérieur. Le résultat, c'est qu'un nombre non négligeable de la population a des problèmes de santé. Du coup, proposer des applications de gestion de sa santé et d'assistance est très apprécié.

Qui plus est, l'Arabie Saoudite est un marché à fort pouvoir d'achat. Cela implique que les utilisateurs sont très consommateurs de services premium, avec une dépense moyenne de 0,08 dollars par utilisateur contre 0,06 aux Etats-Unis pour les jeux sociaux. Malgré tout, concernant les appareils, il y a beaucoup de téléphones de base qui fonctionnent via des cartes prépayées et la diffusion du smartphone est seulement en train de se faire. Principalement de la marque Nokia qui est depuis longtemps un acteur majeur du pays. Il n'en demeure pas moins que RIM, Samsung avec Androïd et l'iPhone sont en train de fortement se développer.

Autant de particularités qui en font un marché attractif pour des entreprises étrangères, pour développer leurs applications ou pour communiquer...

C'est vrai, le marché saoudien est un vrai marché important avec de vrais débouchés. C'est d'ailleurs le premier marché du Moyen-Orient en terme de revenu moyen par utilisateur.Mais pour s'y imposer cela implique principalement deux choses. Dans un premier temps, il faut s'adapter à la population. Sur la langue, l'importance de la dimension locale ou encore la manière de s'y développer. Par exemple, les Saoudiens consomment beaucoup de contenus proposés par des entreprises internationales. Les applications sont ainsi souvent en anglais. Pourtant, 67 % des individus préfèrent les interfaces en arabe et se montrent plutôt attachés à une consommation locale. La deuxième chose est une conséquence de la première : pour s'y implanter, le mieux est de passer par un acteur local. En ce sens, l'Internet mobile est une vraie porte d'entrée sur le marché. 

Haut de page

1 Commentaire

POUR INFO

Soumis par mallet-kock (non vérifié) - le 01 mai 2012 à 13h44

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas