Satisfaire le client et producteur, protéger l'environnement ? TPA !

Par 08 décembre 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Les fabricants disposent désormais un logiciel capable de calculer la performance totale - retombées économiques, satisfaction client et empreinte écologique - d'un produit durant tout son cycle de vie.

Réconcilier l'inconciliable. L'institut japonais pour la technologie et la science veut des produits qui satisfont leurs fabricants en leur rapportant des bénéfices, qui comblent les attentes des clients sans pour autant nuire à l'écosystème. Pour que cela ne reste pas un vœu pieu, l'AIST propose au téléchargement un logiciel capable de calculer cette performance totale. Cette performance ne se content pas de prendre en compte l'étape de fabrication, mais aussi celles de l'usage et du recyclage. L'institut a poussé le vice jusqu'à intégrer dans l'algorithme qui sous-tend le logiciel des paramètres comme l'évolution de la performance des requis fonctionnels (rapidité, capacité de stockage, esthétique, etc. dans le cas d'un produit électronique). 
De multiples critères composent le TPI
Mais aussi leurs obsolescences, l'électricité nécessaire à l'utilisation du produit... La performance totale est issue d'un indicateur. Celui-ci se calcule en divisant la valeur pour l'utilisateur par l'empreinte environnementale et le coût du produit. Sachant que ce calcul s'applique d'abord à tous les composants dudit produit. L'Aist a pris l'exemple d'un ordinateur portable. Il en ressort que le coût durant le cycle de vie (Lifecycle Cost) est de 30,5 pour la carte mémoire, de 43,2 pour le disque dur mais de 143,4 pour la carte-mère et de 47 pour l'écran LCD.
Des réductions de coût de production
Cela peut paraître abscond, mais ce n'est pas le cas. Les chercheurs nippons affirment in fine qu'il est possible d'améliorer l'indicateur de performance totale de 8% rien qu'en réutilisant le châssis et l'écran LCD, et en réutilisant - ou recyclant - la carte-mère. Soit, toujours d'après les calculs de l'institut une réduction de 15% dans le coût ou dans l'empreinte écologique de la machine. En proposant son TPA au téléchargement, le National Institute of Industrial Science and Technology espère bien que son usage l'ouvrira à d'autres spécialités. Il pourra ainsi collecter des données qui affineront son TPA, et qui sait, augmenteront la performance totale de son outil.

Haut de page

1 Commentaire

protégez la planéte bleu pour voir la vie en rose merci

Soumis par rania (non vérifié) - le 21 décembre 2008 à 00h54

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas