Saturation des réseaux téléphoniques.

Par 04 janvier 1999
Mots-clés : Digital Working

Jeudi à minuit, les possesseurs de portables ont été si nombreux à envoyer leurs meilleurs vœux que les réseaux, particulièrement en région parisienne et surtout dans la capitale, n’ont pu absorber ...

Jeudi à minuit, les possesseurs de portables ont été si nombreux à envoyer
leurs meilleurs vœux que les réseaux, particulièrement en région
parisienne et surtout dans la capitale, n’ont pu absorber cette brutale
pointe de trafic.
Ayant étoffer ses équipements de transmission après les déboires de l’été,
Cegetel assure que cette fois “le réseau, correctement dimensionné, a pu
faire face à la densité élevée du trafic”, sans souffrir de saturation.
(Le Parisien 02-03/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas