Savoir faire technologique et adaptabilité ne suffisent pas

Par 05 mars 2009

La capacité d'innover et de développer de nouveaux appareils n'assure pas à l'entreprise de rester sur le marché. Pour durer il faut comprendre les évolutions de la demande créées par l'innovation.

Les compétences technologiques ne suffisent plus. Plus la technique avance, plus elle crée de nouveaux besoins sur les marchés. Adapter son offre à ces besoins est plus important que l'innovation elle-même d'après Mirko Ernkvist de l'université de Göteborg. Il a étudié les machines de jeux aux Etats-Unis entre 1965 et 2005. Un des changements les plus important a eu lieu dans les années 1980 avec le passage de machines éléctromécaniques aux machines digitales. Ces dernières sont plus résistantes et offre la possibilité de développer de nouveaux design et concepts.
Evolution de la demande et des concepts
Une nouvelle demande est donc apparue et les entreprises ont dû s'adapter aux nouvelles préférences du marché. Le changement technologique a été fatal à Bally qui était pourtant le leader historique du marché. "Ils ont perdu toutes leurs parts de marché face à IGT" explique Mirko Ernkvist. Ces derniers ont profité de l'apparition de nouveaux segments comme le poker vidéo et les jeux de casino mobiles pour s'implanter et récupérer le marché des machines à sous digitales.
La compréhension de ces évolutions est un enjeu pour tous les acteurs
En résumé, Bally a modernisé ses machines, pendant que ses concurrents diversifiaient leur offre Une compréhension du marché qui est importante dans tous les domaines où les acteurs traditionnels (téléphonie, industrie, etc.) font de nombreux investissements en R&D. Mirko Ernkvist explique "qu'il existe une tendance dans les entreprises bien établie sur un secteur de ne voir et évaluer les nouvelles technologies qu'avec les outils de mesure des performances utilisés dans le passé. Ils risquent ainsi de laisser passer les nouvelles opportunités".  

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas