Scanadu permet aux smartphones d’établir des diagnostics médicaux

Par 29 avril 2013 Laisser un commentaire
scanadu SCOUT

Scanadu construit des appareils qui permettent aux patients de mieux connaître leur santé et celle de leurs proches.

 

Rencontre à l’occasion de Learning Expédition eSanté organisée par l’Atelier dans la Silicon Valley.

Selon un rapport publié par l’institut de recherche ON World, 18,2 millions de senseurs utilisés pour la santé et le bien être seront expédié en 2017, générant 16,3 milliards de dollars en terme de revenu annuel. En 2012, on en a dénombré 1,7 millions, représentant déjà 4,9 milliards de dollars. Cette croissance considérable représente un marché absolument gigantesque. En effet, de plus en plus de start-ups de e-santé s’intéressent à ces capteurs placés sur des appareils mobiles ou positionnables sur le corps. Une pratique qui permet d’opérer tout type de mesure afin de s’informer sur sa santé et ses habitudes de vie, et aussi de mieux prévenir tout type de maladie. Pas de bien-être ou de fitness pour Scanadu, qui fabrique des appareils dont la qualité est équivalente à ceux du corps médical, et qui permettent à chaque patient de surveiller et comprendre sa santé et celle de ses proches. La start-up a pour cela développé trois produits différents qui ne sont pas encore commercialisés : Scanadu SCOUT, Project ScanaFlu et Project ScanaFlo.

Des examens médicaux à faire depuis depuis son salon

Scanadu a développé une technologie qui analyse différents types d’informations comme l’image, le son, ou encore les molécules ; des données traitées permettent par la suite à l’utilisateur d’avoir une fenêtre compréhensible sur sa santé. Le premier appareil, Scanadu SCOUT, est un petit thermomètre frontal qui permet à son utilisateur de calculer son pouls, son rythme et son activité cardiaque, sa température, ou encore l’oxygénation de son sang. Les données récoltées par cet appareil sont transmises à l’application mobile qui y est reliée, offrant au patient une vue complète sur ses information de santé. ScanaFlo est un petit outil qui permet d’analyser l’urine dans le cas de diabète ou encore d’infections urinaires. ScanaFlu est un test qui permet à son utilisateur de détecter l’apparition de la grippe. A terme, les trois appareils doivent pouvoir communiquer via la même application mobile qui centralise alors toutes les données du patient et de ses proches.

Une mission pédagogique

Scanadu insiste particulièrement sur le caractère éducatif de ses produits. Grâce à son application, les consommateurs doivent être en mesure de repérer et d’apprendre sur l’actualité et l’évolution de leur état de santé mais également de celle de leurs proches. Par exemple, des parents qui se rendraient systèmatiquement chez leur médecin généraliste dès que leur enfant a de la fièvre, pourraient, grâce aux appareils de Scanadu, se rassurer. Ces pratiques engendreraient dans le même temps une baisse drastique des coûts de santé. De plus, permettre aux patients d’avoir une meilleure compréhension de leur état de santé fait qu’ils ont des conversations plus informées avec le personnel médical qui les prend en charge. En effet, Scanadu n’a pas pour ambition de se positionner en compétition avec le corps médical, qui pourrait d’ailleurs également utiliser ses produits. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas