Scandale ! A la fin du monde, et il n'y aura même plus de haut-débit !

Par 25 mars 2010 1 commentaire
Mots-clés : Amérique du Nord

Scoop de la rédaction de L'Atelier. La fin de l'Internet aura lieu le 21 décembre de cette année. A cette date, les incas vont détruire la couche terrestre en alignant les planètes du système solaire grâce à un grand faisceau vert (source : 2012 et Les Cités d'Or). On sait déjà que les nantis se retrouverons pas loin de l'Himalaya sans masques à oxygène dans des arches de Noé métalliques pas très design (Source : 2012).

Heureusement pour le reste de l'humanité, un des leaders sur son marché de l'appartement partagé (vous savez le Time Share où l'on achète le droit d'occuper un appartement pendant 1/150ème de l'année) a pensé aux non nantis. Robert, patron de Franctional Villas, lance Vivos.

Vivos, ce sont des installations où vous, nous, Robert pourrons vivre pendant que des vagues gigantesques afflueront sur la terre (Source : 2012), où des tourbillons glacials congèleront tous les êtres vivants (Source : Le Jour d'Après), où des aliens extermineront les adolescents festifs (Source : Cloverfield), où Cthulhu sortira de son sommeil (Source : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn, HP Lovecraft et Michel Houellebecq).

Chaque complexe à 9 mètres en dessous de la surface de la terre peut arbiter 200 personnes dans 1800 m2. Le premier du genre est en construction à Barstow (Californie, entre Los Angeles et Las Vegas). Au menu : "lounge areas, theaters, kitchens, libraries, medical facilities, exercise equipment, private staterooms and baths, storage for up to one year of supplies, off-road and armored vehicles, helicopter landing areas, (...) a security force and even a detention area".

Comme cela coûte 10 millions de dollars par complexe, ils font de la copropriété. Pour autant, il y aura une sélection. Comme le dit - pragmatique - Robert dans le communiqué de presse : "Deux cents médecins et aucun plombier, cela serait une catastrophe". Chouette me direz-vous ? Non, il n'est même pas question de haut débit, de Wi-Fi, de femtocellules ou même de réseau privé. Tout juste parle t-ils de "communications facilities". Si c'est pour se retrouver cloîtré avec deux cents plombiers sans pouvoir faire de la visioconférence ou jouer à WoW avec un temps de réponse correct, je dis : Scandale !!!

Oui, le titre et l'usage du mot scoop sont terriblement mensongers.

Haut de page

1 Commentaire

[...] Scandale ! A la fin du monde, et il n’y aura même plus de haut-débit ! | Les parenthèses de L'A... parentheses.atelier.fr/recherche/article/scandale-a-la-fin-du-monde-et-il-ny-aura-meme-plus-de-haut-debit – view page – cached Scoop de la rédaction de L'Atelier. La fin de l'Internet aura lieu le 21 décembre de cette année. A cette date, les incas vont détruire la couche Filter tweets [...]

Soumis par Twitter Trackbacks for Scandale ! A la fin du monde, et il n (non vérifié) - le 26 mars 2010 à 06h40

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas