Scandale Livedoor : l'ex-PDG est formellement inculpé

Par 13 février 2006
Mots-clés : Smart city

Alors qu'il y a quelques semaines la Bourse de Tokyo était chamboulée par la perquisition du siège du portail Internet Livedoor, Takafumi Horié, son ex-PDG est formellement inculpé pour délit...

Alors qu'il y a quelques semaines la Bourse de Tokyo était chamboulée par la perquisition du siège du portail Internet Livedoor, Takafumi Horié, son ex-PDG est formellement inculpé pour délit boursier. Certains dirigeants de Livedoor sont soupçonnés d'avoir trafiqué les comptes de l'entreprise pour gonfler son cours de Bourse.
 
Takafumi Horié, qui était présenté comme le symbole d'un nouveau capitalisme, a été mis en garde à vue, quelques jours après la perquisition du siège de la société et de son domicile. La capitalisation boursière de l'entreprise s'était alors effondrée, obligeant la Bourse de Tokyo à fermer avec quelques heures d'avance.
 
Après quasiment trois semaines de garde à vue, Takafumi Horié est formellement inculpé, niant les accusations qui pèsent sur lui. Cependant, d'après la presse japonaise, les trois dirigeants qui ont été inculpés en même temps que lui auraient avoué s'être livrés à des manipulations des documents comptables.
 
Le scandale Livedoor était devenu politique, en retentissant sur le Premier Ministre, Junichiro Koizumi. Ce dernier avait soutenu la candidature de Horié aux élections législatives de septembre dernier.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 13/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas