Les scanners sur mobile séparent le texte de l'image

Par 12 avril 2010
Mots-clés : Smart city

L'université de Jadavpur a mis au point un système de séparation graphique qui facilite la récupération de données par les scanners intégrés à un téléphone portable.

Pour améliorer les dispositifs de scanner sur mobile, l'université indienne de Jadavpur propose un système de séparation graphique. Celui-ci facilitera la récupération d'informations, même si texte et images sont superposés sur le fichier à reproduire. "Pour que les données scannées soient réutilisables, le texte doit être séparé des contenus graphiques présents à l'arrière plan", expliquent les universitaires. Pour ce faire, la technique mise au point doit suivre plusieurs étapes. Tout d'abord, l'image capturée par l'appareil est morcelée en plusieurs éléments, selon qu'ils appartiennent à l'arrière ou au premier plan. "Cette classification est effectuée grâce à une technique qui mesure l'intensité des couleurs", poursuivent les chercheurs. "Les parties textuelles étant en règle générale beaucoup plus concentrées", ajoutent-ils.
Distinguer l'arrière du premier plan
Une échelle de gris permet ainsi d'ordonner les différents éléments. Ensuite, un algorithme est utilisé pour affiner la technique, en reliant certains caractères les uns aux autres. La taille des éléments, leur place, leur densité, ou encore leur couleur sont pris en compte. Le tout, pour regrouper les composantes de l'image de façon cohérente. Enfin, le système repère les caractères obliques et les aligne correctement en rétablissant le bon angle, à partir d'une première estimation. Respecter ces étapes permet, selon les universitaires, une récupération optimale. Le système sera ajouté aux dispositifs de scan de cartes de visites, qui permettent de récupérer les données d'un partenaire professionnel en peu de temps, et d'ajouter celui-ci à son carnet d'adresse.
Peu de mémoire nécessaire
Ces cartes superposent en effet souvent du texte et des images. Autre chose : la capture photographique n'est pas toujours de bonne qualité. Pour tester l'efficacité de leur système, les chercheurs ont scanné cent cartes de visite, conçues selon différents modèles. Et les résultats se sont avérés satisfaisant, puisqu'ils dépassent 98% de réussite, avec un temps moyen par image de 0.17 seconde. Dernier point positif : cette technique nécessite peu de mémoire et s'applique donc aux appareils mobiles.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas