On peut maintenant se mirer... dans un miroir parfait

Par 27 septembre 2013
On peut maintenant se mirer... dans un miroir parfait

En empêchant une altération des ondes, un miroir permettrait de refléter parfaitement un individu. Une aubaine pour les miroitiers ? Et pour les nouvelles technologies.

Des physiciens du MIT ont conçu le premier miroir parfait. Pourquoi parfait? Parce qu’il permet de renvoyer une onde sans l’altérer : elle garde toute sa puissance et ses caractéristiques. Cette invention fonctionne différemment des modèles traditionnels. Ces derniers bloquent les ondes et celles-ci ne peuvent que s’y refléter, en y laissant une partie de leur énergie. Le modèle conçu par les chercheurs du MIT est composé d’une plaque diélectrique, c’est-à-dire que les charges électriques y ont une liberté de mouvement extrêmement réduite. Cette plaque en cristaux photoniques est percée à d’innombrables endroits de trous suffisamment petits pour ne laisser passer qu’une seule onde lumineuse. Ainsi, cette onde est entièrement capturée et renvoyée sans être modifiée.

Pour un usage ordinaire, la qualité de la réflexion n’est pas perceptible. Le miroir laisse surtout augurer des avancées en ce qui concerne l’énergie solaire, les lasers et la fibre optique. Pour ces enjeux, la perfection de la réflexion est un avantage, puisque de minuscules inexactitudes peuvent avoir un impact important sur l’efficacité de ces technologies. De plus, ses créateurs expliquent qu’après développement, il pourra également renvoyer d’autres phénomènes que les ondes lumineuses actuellement expérimentées, par exemple les ondes sonores ou radios.

M. Douglas Stone, professeur de Yale, est enthousiaste à propos de la démonstration pratique qu’il juge « vraiment remarquable, car cela représente une nouvelle catégorie de miroir, qui, en principe, possède une réflexion parfaite ». Si le miroir est nouveau, il avait déjà été théorisé par un érudit en 1929, John von Neumann, qui n’avait pas réussi à le prouver expérimentalement. L’un des inventeurs déclare à propos du miroir qu’il offre « une manière totalement différente de capter la lumière ». L’équipe se penche désormais sur les nombreuses possibilités que semble permettre leur conception.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas