Second Life : nouveau lieu d'étude de la consommation

Par 09 janvier 2008

Une plate-forme de recherche intègre le monde virtuel de Linden Lab pour étudier le comportement des consommateurs dans ces espaces en 3D.

Comment le consommateur se comporte-t-il dans un monde virtuel ? Telle est la question que se sont posés des chercheurs du Sloan Center for Internet Retailing de l'université de Riverside. Et pour y répondre, ces derniers ont crée un véritable centre de recherche sur Second Life, l'eLab City. "C'est un laboratoire de travail tout en étant l'objet même de recherches académiques", a déclaré Thomas Novak, professeur à l'université de Californie. Courant 2008, les internautes qui le désirent pourront ainsi mener une nouvelle vie virtuelle tout en contribuant à des recherches autour des nouveaux comportements de consommation. Et le projet est également ouvert aux entreprises intéressées par le potentiel des univers virtuels en termes de marketing.
Recherches en mondes virtuels
eLab City se présente comme une plate-forme de recherche fournissant un cadre d'évolution virtuel pour des panels d'utilisateurs. Celle-ci comprend notamment des outils d'études expérimentaux et un système de suivi des avatars permettant d'analyser leurs actions sans interférer dans l'univers de Linden Lab. Dans la partie accessible aux utilisateurs, l'accent a été plus particulièrement mis sur les dimensions de travail et de divertissement. On note la présence de salles de conférence, de bureaux et de bibliothèques virtuelles, ainsi que d'un centre commercial, d'un cinéma ou encore d'une salle d'exposition. Des événements comme l'exposition de tableaux numériques "Virtual Virtual", et qui marquera l'ouverture d'eLab City, seront régulièrement organisés.
Des résidences d'étudiants online
Les premières expérimentations concerneront des populations étudiantes pour lesquelles des appartements résidentiels virtuels seront gratuitement mis à disposition, ce pour une période de temps prédéfinie. Le Sloan Center collabore avec la société spécialisée en solutions marketing Global Market Insite (GMI) qui travaille actuellement à la constitution des panels de futurs résidents. A terme, les universitaires envisagent d'élargir le champs de cette plate-forme de recherche virtuelles à des sujets tels que les interactions sociales, les comportements de groupe, le merchandising… "L'apparence physique et la sociabilité d'une personne ne transparaissent pas au premier abord sur Internet, mais qu'en est-il de ces mêmes aspects dans leur déclinaison virtuelle. C'est un axe de recherche que nous comptons explorer", conclut Thomas Novak.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas