Le secteur automobile constate déjà les bienfaits de la co-création

Par 02 juillet 2013
Le secteur automobile constate déjà les bienfaits de la co-création

Instaurer des méthodes de co-création dans l’industrie automobile pourrait permettre de renforcer à la fois l’engagement des clients, des revendeurs, des employés et des fournisseurs.

Selon PwC, les méthodes de co-création vont probablement augmenter à un rythme plus rapide au cours des cinq prochaines années. Car en effet d'après son rapport intitulé Looking Ahead Driving co-creation in the auto industry, les entreprises de ce secteur qui exploitent déjà les évaluations et les données issues des réseaux sociaux des différentes parties prenantes à la chaîne de valeur connaissent un avantage concurrentiel. C'est le cas notamment de Ford et de Volkswagen, pris en exemples, par les analystes de PwC, qui ont réussi à améliorer leurs relations avec à la fois leurs clients et leurs fournisseurs en utilisant ce type de business model.

Un avantage concurrentiel.

Ainsi, dès 2005, Ford présentait un programme (« Aligned Business Framework » ou ABF) pour renforcer la collaboration et développer un modèle d'affaires durable avec les fournisseurs dans le but de stimuler la rentabilité mutuelle et le développement technologique. En résulte, à la fois une meilleure transparence de la part de Ford mais également une réduction des risques à des problèmes opérationnels, une amélioration des conditions des relations avec les fournisseurs et l’alignement des objectifs en interne. Mais surtout, les constructeurs disposent maintenant d’outils permettant d’engager les clients dans un dialogue continu interactif à travers les médias sociaux et finalement accroître l'efficacité de la conception des produits. Ainsi, dès 2011, Volkswagen, via un site internet interactif, a ouvert le dialogue sur la mobilité du futur. Près de 13 millions de visiteurs ont consulté le site et 200 000 d’entre eux ont partagé des propositions de design. Ce projet a d’ailleurs permis à Volkswagen de devenir la « marque automobile la plus numérisée en Chine ».

Des stratégies à mettre aussi en place en interne

La co-création est donc déjà en train d'émerger comme une méthode ordinaire de la collaboration dans l'industrie automobile. Et d'après le rapport, la mise en place de plates-formes d'engagement interactif pour collaborer et recevoir des commentaires d'employés, contribue «également à accroître le moral des employés et favorise une culture d'innovation dans toute l'organisation. Cependant, bien que les méthodes de collaboration pourraient finalement conduire à une industrie automobile plus connectée et rentable, certains experts observent une pénurie d'ingénieurs automobiles qualifiés. Ces défis autour de l’embauche pourraient alors ralentir les stratégies de co-création.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas