Le secteur automobile, un des principaux conducteurs de l’innovation en 2013

Par 14 janvier 2014
innovation in car industry

L’automobile est devenu un des principaux secteurs qui poussent à l'innovation, tant dans l'investissement en R&D que dans leur application pratique.

Le cabinet de conseil BCG a révélé, à l'occasion du North American Auto Show qui se tient en ce moment-même à Detroit son rapport* concernant les industries les plus innovantes de 2013. Quand en 2005, on ne dénombrait dans le top 50 des entreprises les plus innovantes que trois constructeurs automobiles, en l'occurrence Toyota, Ford et BMW, ils sont déjà 14 dans l'édition 2013. L'important marché automobile apparaît ainsi, de par les imposantes structures existantes, particulièrement adapté à la pénétration des diverses technologies auprès du public de masse, que ce soit la mise en place des objets connectés par exemple ou le développement des technologies de reconnaissance gestuelle. En 2013, se retrouvent ainsi dans l'étude BCG plus de constructeurs et d'entreprises directement liées au secteur automobile que, et ce pour la première fois, d'entreprises technologiques dans le classement des entreprises les plus innovantes.

Une augmentation des investissements et des brevets

Cette évolution entre 2005 et 2013, si elle est impressionnante dans sa rapidité, découle d'une stratégie pérenne d'investissement, et ce plus particulièrement dans la R&D. On note ainsi un investissement en croissance de 8% par an au sein de ces 14 entreprises pour les sous-traitant, et de 5% en moyenne pour les fournisseurs. Chiffres qui se retrouvent et s'illustrent dans l'explosion du nombre de brevets déposés, ceux-ci ayant augmenté depuis 2011 et la reprise économique du secteur de quelques 30% en moyenne. Si l'investissement moyen est donc en constante augmentation, c'est plus particulièrement 4 secteurs, identifiés comme cruciaux, qui apparaissent à la lecture des résultats publiés par le BCG. Si l'innovation de puissance est toujours omniprésente, les 3 secteurs suivants sont plus particulièrement technologiques, que ce soit la connectivité, la conduite assistée ou le développement de matériaux plus légers. Selon le rapport le poids technologique du véhicule semble ainsi être devenu un point de compétitivité primordial, notamment de par l'apparition sur le marché de voitures électriques.

Des consommateurs qui recherchent l’innovation

C'est justement sur le poids et la symbolique de la technologie embarquée auprès des clients et consommateurs qu'ont cherché à s'appuyer les chercheurs du BCG. Par le biais de sondages effectués auprès des consommateurs américains, la capacité d'innovation, dans la perception de l'image de l'entreprise et donc des voitures proposées, semble être un facteur important dans la stratégie de choix de consommation. 60% des personnes interrogées mettant même en avant ce critère comme sinon nécessaire du moins important dans l'appréhension de leur procédure d'achat. De même, selon la majorité des conducteurs interrogés, c'est désormais le côté gadget qui prime, ceux-ci expliquant se concentrer plus particulièrement sur la nouveauté de l'innovation que sur son implication structurelle ou son implémentation au sein de l'écosystème automobile.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas