Le secteur de l'Education s'essaie au management “data-driven”

Par 10 octobre 2013
Education et Big Data

Un cabinet d'enquêtes vise à transférer au secteur de l'éducation un management motivé par la data.

L’importance du Big Data dans l’amélioriation des méthodes d’apprentissage est reconnue par la plupart des professionnels de l’éducation, notamment depuis la publication d’un rapport par le Brookings Institute énumérant un certain nombre d'applications améliorant l’apprentissage de la lecture et le suivi des performances des élèves. Mais les écoles américaines produisent également en permanence des données reflétant la diversité de ses acteurs (élèves,professeurs,administrateurs etc.) et n’étant souvent que partiellement utilisées. Afin de valoriser ce savoir, une startup spécialisée dans la réalisation d'enquêtes d'opinion propose des questionnaires digitalisés et des résultats clairs et interactifs. Panorama, issu de l'accélérateur de startup Y Combinator et de l'incubateur de l'université de Yale, vise à rendre la récolte et l'analyse de données à grande échelle et en milieu scolaire plus efficace et facile d'accès pour les professionnels de l'éducation.

Améliorer les sondages internes grâce au Big Data

Comme le pointe un rapport financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, Measures of Effective Teaching, les sondages sont un outil déterminant pour améliorer le fonctionnement des écoles. Panorama administre directement les enquêtes de deux manières: la récolte de données au niveau de la salle de classe (professeurs,élèves) et des enquêtes d'établissement visant à analyser l'environnement global et le comportement de ses administrateurs. Alors qu'en moyenne une école primaire administre des enquêtes internes en Janvier et ne publie les résultats qu'en Mai, Panorama grâce à sa gestion personnalisée et digitale des données peut produire des comptes rendus détaillés quelques jours seulement après leur recensement. Expérimenté avec plusieurs écoles du Connecticut, Panorama compte également parmi ses clients l'organisme pro bono Teach for America ou encore le district unifié de Los Angeles, l'une des circonscriptions éducatives américaines les plus denses. Panorama comme son nom l'indique souhaite donner une vue d'ensemble aux utilisateurs, avec des rapports en ligne interactifs permettant aux commanditaires de mieux interpréter les données récoltées.

Un transfert de bonnes pratiques “data driven”

Les services offerts par Panorama illustrent la tendance du management data-driven en plein essor et inspiré des pratiques venues du secteur privé. Comme l'affirme Aaron Feuer son fondateur  "Notre but est d'accompagner les écoles dans l'utilisation intelligente des données et de leurs outils disponibles." En offrant une vision plus détaillée mais néanmoins accessible Panorama vise à reproduire des pratiques habituelles dans le secteur privé (estimations, rapports annuels d'activité, enquêtes de satisfaction) sans pour autant envisager une privatisation complète du secteur de l'éducation. Ce genre d’initiatives issues du secteur privé peut également encourager les agences publiques à implémenter des campagne de recensement s’appuyant sur le Big Data. Le Colorado a ainsi mis en place un programme de longue durée visant à récolter des données en continu de la maternelle à l’université en vue notamment de comprendre comment mieux mesurer la performance des établisssement.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas