Le secteur high-tech ne connaît pas de crise de l'investissement

Par 22 avril 2008
Mots-clés : Smart city

Aux Etats-Unis, les venture capitalistes ont moins investi en 2008. Seul secteur épargné par ce ralentissement : les nouvelles technologies, qui restent un moteur de la croissance.

Les investisseurs privés qui injectent leurs fonds dans les entreprises innovantes sont toujours plus nombreux à s'intéresser aux TIC. Ce, alors qu'un rapport de Dow Jones VentureSource révèle qu'après trois ans de croissance continue, leurs investissements tous secteurs confondus aux USA connaissent un ralentissement au premier trimestre 2008. Ainsi, sur cette période, on compte six cents trois opérations réalisées, soit vingt-cinq de moins que le dernier trimestre 2007. Si cela ne suffisait pas, c'est le montant trimestriel estimé comme le plus bas de ces trois dernières années. Malgré cela, l'étude rapporte que l'industrie des technologies de l'information a enregistré un bon trimestre, avec près de 4 millions de dollars investis dans 373 opérations, soit 20 % de plus qu'un an auparavant. 
Un bon début 2008 pour les nouvelles technologies
Pour la première fois depuis que les résultats sont observés, le secteur des logiciels n'est plus le premier pôle d'investissement : il se trouve devancé par les services d'information. Selon les données, le domaine du "software" aurait crû seulement de 1 % par rapport au premier trimestre 2007, avec 1,22 millions de dollars dépensés dans cent trente et une opérations. L'étude note que c'est la compagnie Highwinds Network Group of Winter Park, prestataire de services IP multi plates-formes et de services de distribution de contenu, qui a conclu l'un des marchés les plus importants du trimestre en déboursant 55 millions de dollars de ses fonds propres afin de financer la mise en place de l'infrastructure du réseau RollingThunder.
Les technologies vertes attirent les investisseurs
Quant aux investissements dans le secteur de la distribution des biens de consommation électroniques grand public, ils ont augmenté de près d'un tiers. Les venture capitalistes y ont injecté 677 millions de dollars dans cinquante-quatre marchés au cours du premier trimestre 2008. Les opérations les plus importantes étant celles concernant le secteur des médias sur le web et de l'information en ligne, qui ont attiré un investissement record de 236 millions de dollars : cette somme étant plus importante que l'ensemble ayant été versé dans ce secteur en 2007. La plus grosse affaire revenant à Glam Media, qui a reçu plus de 64 millions de dollars pour son site web féminin. Autre tendance relevée par le rapport : les compagnies développant des technologies propres continuent de susciter l'intérêt des investisseurs. Au total, les sociétés de ce secteur (majoritairement en agriculture, énergie et chimie) ont représenté 34 marchés, qui ont recueilli près de 532 millions de dollars ce dernier trimestre.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas