Le secteur des médias bénéficie des usages des internautes

Par 17 janvier 2011
partage de contenus

Les consommateurs endossent d'eux-mêmes le rôle de distributeur en partageant sur les réseaux des contenus culturels qu'ils apprécient. Une tendance dont doivent se saisir les professionnels du secteur.

L'engouement des utilisateurs pour les médias sociaux en temps réel et pour l'Internet mobile et l'accès par applications amplifient la consommation traditionnelle de médias en ligne, rapporte le GlobalWebIndex dans son rapport annuel. "Le consommateur est en train de passer du rôle de créateur à celui de distributeur", explique Tom Smith, fondateur du GlobalWebIndex. "Les nouveaux internautes se concentrent sur le partage du contenu d'autres personnes, en commentant ces derniers ou des événements en temps réel plutôt qu'en créant leur propre contenu". Autant de changements que les professionnels du secteur et les producteurs de contenu doivent prendre en compte pour bien s'adapter. Et trouver des modèles d'affaires viables, rapporte l'étude. Pour les chiffres, l'usage des réseaux sociaux a crû de 20 % entre juillet 2009 et septembre 2010, pour concerner près de la moitié des internautes.

Des blogs délaissés ?

Idem pour le micro-blogging, qui concerne désormais 12 % de la totalité des utilisateurs d'Internet, avec une augmentation de plus de 20 %. Et plus de 10 % des internautes modifient leur statut sur au moins l'un des réseaux dont ils sont membres au moins une fois par jour. En contrepartie de cette hausse, d'autres secteurs sont peu à peu délaissés. A l'image des blogs : le pourcentage d'utilisateurs du web qui laissent des messages sur ce type de sites est en chute de plus de 10 %. Mais cela concerne encore un quart des internautes. Autre chose : l'étude note la montée en puissance de la conception d'un Internet perçu comme une entité et plus comme un moyen. Ainsi, ce sont désormais 33 % des utilisateurs du web qui y accèdent depuis leur téléphone, contre 25 % l'an passé.

Proposer des applications de partage

Ils sont également un quart à se connecter via une application, ou encore 10 % depuis une console. Autant d'usages qui soulignent une baisse de l'accès à Internet par le navigateur. "Cela souligne l'importance pour les professionnels de mettre au point des plates-formes qui permettront aux consommateurs de publier et de partager leurs opinions", poursuit Tom Smith. En ce qui concerne les contenus partagés, le GlobalWebIndex souligne que la principale motivation des internautes en ce qui concerne les médias est de trouver des programmes télévisés et des films. Vient ensuite la musique et le divertissement. L'enquête a porté auprès de 51 000 internautes répartis dans dix huit pays, à trois périodes de l'année.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas