Le secteur des smart grids en quête d’interopérabilité

Par 30 janvier 2014
Silver Spring Networks

Alors que le marché des énergies renouvelables poursuit son expansion aux Etats-Unis, les initiatives se multiplient dans la Silicon Valley pour faciliter le développement d’applications utilisant le flux de données disponibles en temps réel.

L’Internet des objets n’est pas le seul secteur à récolter et mutualiser le flux constant de données générées au quotidien par les réseaux, les smart grids opèrent déjà depuis plusieurs années avec des millions de capteurs et compteurs connectés permettant de mieux gérer le flux de production d’électricité. Selon l’Institute for Electric Innovation les Etats-Unis comptent à présent plus de 46 millions de compteurs intelligents et connectés et la production mondiale devrait rapidement atteindre plus de 100 millions par an.  Cependant la valorisation de ces données est largement freinée par l’absence de standards communs permettant aux développeurs d’élaborer des applications idoines. Pour désamorcer ce goulot d’étranglement dans la chaîne d’informations une startup américaine développe une plateforme génératrice d’API à destination des développeurs.

Un nombre croissant de données disponibles

Les sources d’informations sur l’état de la consommation et de la production de l’électricité en temps réel aux Etats-Unis et dans le monde sont multiples, d’une part les réseaux électriques associés à une flotte de compteurs industriels et électriques constituent la source primaire. Mais de nombreux appareils opérés par des compagnies différentes génèrent de plus en plus de données critiques pouvant apporter potentiellement plus de précision dans la gestion de l’énergie au quotidien, les thermostats comme ceux manufacturés par Nest par exemple et autres accessoires de domotique sont des relais clés. Cette profusion d’acteurs augmente le nombre de données disponibles mais rend considérablement plus difficile leur partage et leur utilisation dans des applications digitales.  Par ailleurs comme le souligne Anil Gadre, responsable produits chez Silver Spring Networks, cette situation entraine un déséquilibre entre le volume de données récoltées et les applications disponibles comme le e-facturage ou la détection intelligente de pannes sur le réseau.

Faciliter l’intégration d’applications

Pour libérer ces données la startup californienne Silver Spring Networks a dévoilé une plateforme générant des kits de développement ouverts permettant aux développeurs d’application d’intégrer ces données issues de réseaux variés sans avoir à maitriser le protocole propriétaire(proprietary network protocols) de chaque réseau. Cette plateforme fait donc interagir développeurs d’applications, distributeurs d’électricité et autres collecteurs de données dans une chaine d’informations sans friction. A long terme Silver Spring Networks, qui gère les API disponibles et gère les applications développées, prévoit de se positionner comme l’Apple Store des applications Smart Grids en imposant son unique standard d’interopérabilité dans un secteur en pleine explosion.  Plusieurs startups ont annoncé leur intention d’utiliser cette nouvelle plateforme pour offrir une nouvelle échelle à leurs applications, PlotWatt et Bidgely par exemple, deux entreprises offrant des recommandations personnalisées aux utilisateurs pour réduire leur facture énergétique en suivant et projetant leur consommation quotidienne. La plateforme ambitionne également de proposer des solutions à plus grande échelle pour les leaders de la production électrique aux Etats-Unis, ainsi AutoGrid mutualise des petabytes de données structurées et brutes issues des grids grâce à la technologie Big Data et donne une indication en temps réel de l’état d’activité des réseaux. Cette startup fait partie des partenaires initiaux de Silver Spring Networks et a levé plus de 12,75 millions de dollars en début de semaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas